Gouvernement du Canada

Affaires mondiales Canada

www.international.gc.ca

Profil de projet : Développer les capacités des jeunes pour faire croître l’économie : un partenariat public-privé

Télécharger ce profil dans un format de rechange : CSV XML

Trouver d'autres projets : recherche de base ou recherche avancée

Renseignements généraux

Numéro de projet :
S065292-002
Contribution maximale de l'ACDI :
5 654 980 $
Agence d'exécution — Partenaire :
État :
Actif
Début — Fin :
2011-08-08 — 2017-07-31

Pays/Région

Description

Ce projet vise à développer la capacité d'environ 9 000 jeunes à faire croître l’économie du Burkina Faso. Les filles et les garçons âgés de 13 à 18 ans reçoivent une formation et développent des compétences professionnelles qui rencontrent les besoins du marché du travail local. Les résidents de 13 collectivités des régions sud-ouest et nord centrale bénéficient de ce projet. Le projet vise à rendre les jeunes mieux outillés pour le monde du travail dans des métiers directement liés à divers secteurs, y compris : l’exploitation minière, les ventes et l’approvisionnement, l’industrie alimentaire, le secteur hôtelier, les transports et le commerce (menuiserie, mécanique, soudage et maçonnerie). Le projet implique la formation technique professionnelle et pré-professionnelle, et s'aligne aux réseaux actuels de centres d'éducation de base non-formelle (CEBNF) et aux centres de formation professionnelle (CFP). Les CEBNF offrent une alternative en fournissant la formation pré-professionnelle pour les jeunes qui n'ont pas eu accès au système d'éducation formelle. Les CFP continuent le travail des CEBNF en offrant de la formation professionnelle et des possibilités d’entrée au marché du travail, rendant ainsi les jeunes mieux outillés afin de trouver un emploi.

Ce projet est mis en œuvre par Plan International Canada et cofinancé par IAMGOLD.

Secteurs

Développement du secteur privé
  • Formation professionnelle (011330) : 90 %
  • Métaux et minerais précieux (032265) : 10 %

Résultats

Résultats escomptés

Les résultants intermédiaires escomptés de ce projet comprennent : 1) Les jeunes (50% filles) des zones du projet suivent une formation préprofessionnelle et professionnelle améliorée en adéquation avec les besoins du marché permettant d’augmenter leurs capacités d’employabilité; 2) Meilleures pratiques des communes et structures déconcentrées en charge de la formation et de l’emploi des jeunes dans le pilotage des programmes de qualité en relation avec les besoins du marché et en lien avec la perspective de genre; et 3) Un partenariat renforcé entre les institutions gouvernementales, les entreprises minières, les bailleurs de fonds et les Organisations non-gouvernementale (ONG) pour augmenter les investissements en Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE).

Progrès et résultats obtenus

Parmi les résultats obtenus jusqu’en mars 2016 : 1) le projet a fait des progrès vers l'amélioration de la qualité et de la capacité des centres de formation pour être en mesure de fournir une formation de qualité aux jeunes. À cette fin, 13 centres d'éducation de base non-formelle ont été construits ou réhabilités et ont été équipés avec de nouveaux ateliers entièrement outillés. 27 maîtres formateurs et 220 formateurs ont été formés sur l'approche axée sur les compétences et 128 administrateurs de centres ou membres de l'association des parents-professeurs ont reçu une formation sur la gestion d’un centre de formation; 2) des campagnes d'inscription réussies ont contribué à accroître les taux d'inscription amenant les centres d'éducation de base non-formelle à accueillir le maximum de jeunes. À ce jour, 2 877 jeunes se sont inscrits; 3) des cours de courte durée axés sur les métiers clés ont été introduits dans les centres de formation professionnelle et à ce jour 2 727 jeunes se sont inscrits. Jusqu'à présent, 1 290 jeunes ont bénéficié de bourses d'études pour les formations, 557 jeunes ont bénéficié de stages et 287 jeunes ont bénéficié de trousses de démarrage d'entreprises. Suite à ces activités, 207 jeunes ont trouvé un emploi (sur un échantillon de 527, soit un taux d'emploi de 39 %); 4) en collaboration avec IAMGOLD, un réseau de responsabilité sociale des entreprises a été créé et compte aujourd'hui 15 membres comprenant le gouvernement, les sociétés minières et les organisations non-gouvernementales. Le réseau a organisé six ateliers très réussis qui ont réuni plus de 124 institutions locales; 5) le réseau continue de soutenir le renforcement des capacités et le partage des connaissances sur les thèmes clés de la responsabilité sociale des entreprises tels que l'approvisionnement local, la communication avec les communautés et les questions liées à l'exploitation minière artisanale.

Renseignements connexes

Information non disponible

Transparence

Contrats, subventions et contributions

Nom du BénéficiaireDateType
Plan International Canada2011-08-08Contribution