Gouvernement du Canada

Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada

www.international.gc.ca

Fonds de contrepartie pour le Sahel

Fermé

En vedette

Les organismes de bienfaisance enregistrés avaient jusqu'au 15 octobre pour présenter leurs formulaires de déclaration indiquant le montant des dons admissibles qu'ils ont recueillis.

On estime que 18,7 millions de personnes au Sahel, en Afrique de l'Ouest, ont été touchées par une crise alimentaire et nutritionnelle en raison de la sécheresse, des pluies rares, des piètres récoltes, de la flambée des prix des aliments et des déplacements de populations. En conséquence, plus d'un million d'enfants de moins de cinq ans risquaient de mourir de malnutrition aiguë sévère. Le Canada, par l'entremise de l'ACDI, aide à répondre aux besoins humanitaires vitaux de la population du Sahel, et à cet égard, a créé le Fonds de contrepartie pour le Sahel.

Ainsi, pour chaque dollar admissible versé par les Canadiens, à titre personnel, à un organisme de bienfaisance canadien enregistré, le gouvernement du Canada a versé un dollar au Fonds de contrepartie pour le Sahel. L'ACDI remettra ces fonds à des organisations humanitaires canadiennes et internationales bien établies pour venir en aide aux personnes les plus touchées par la crise. Le 4 décembre 2012, le ministre Fantino a remercié les canadiens d'avoir donné 6,9 millionsa de dollars.

Renseignements pour les organismes de bienfaisance canadiens enregistrés

Formulaire de déclaration

Pour que les dons recueillis par les organismes de bienfaisance canadiens enregistrés relativement à la crise soient comptabilisés au Fonds de contrepartie pour le Sahel, ces mêmes organismes devaient remplir le formulaire de déclaration du Fonds de contrepartie pour le Sahel 2012 (PDF, 596, Ko, 2 pages) en indiquant la somme des dons admissibles reçus, puis l'envoyer à l'ACDI. L'ACDI devait recevoir ce formulaire au plus tard le 15 octobre afin que les dons soient pris en considération dans le calcul total du Fonds de contrepartie.

Le Fonds susmentionné est distinct des sommes recueillies par les organismes de bienfaisance et qu'il sera géré séparément par le gouvernement du Canada. Ainsi, l'organisme de bienfaisance qui déclare le montant des dons amassés admissibles ne recevra pas de montant équivalent de la part du gouvernement du Canada. Pour chaque dollar que les Canadiens envoient à des organismes de bienfaisance canadiens admissibles, le gouvernement a versé un dollar au Fonds de contrepartie. Le gouvernement utilisera ce Fonds pour soutenir les efforts des organisations humanitaires canadiennes et internationales d'expérience qui tentent de répondre aux besoins immédiats des victimes de la crise au Sahel.

Renseignements pour les organismes souhaitant présenter une proposition de projet à l'ACDI

Lignes directrices pour la présentation de propositions relativement au Fonds de contrepartie pour le Sahel

Le Fonds de contrepartie pour le Sahel appuiera les organisations humanitaires canadiennes et internationales d'expérience ayant de solides capacités sur le terrain pour fournir l'aide humanitaire nécessaire au Sahel.

Les organisations non gouvernementales souhaitant déposer une demande de financement doivent d'abord s'assurer qu'elles satisfont aux critères d'admissibilité minimaux applicables aux institutions.

Attribution des fonds

Les organismes de bienfaisance qui ont recueilli de l'argent pour les victimes de la crise au Sahel n'auront pas un accès privilégié au Fonds de contrepartie. Les décisions concernant l'attribution des fonds seront fondées sur les lignes directrices sur l'aide humanitaire de l'ACDI ainsi que sur la capacité des organisations humanitaires canadiennes et internationales d'accéder aux populations touchées pour leur prodiguer promptement une aide humanitaire efficace et opportune.

Note : Si vous ne pouvez accéder au format de rechange, veuillez visiter la page d'Aide.