Gouvernement du Canada

Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada

www.international.gc.ca

La Francophonie

Table des matières

© L'organisation internationale de la Francophonie

Aperçu

La Francophonie est un réseau d'États et de gouvernements membres qui ont en commun l'usage de la langue française. Elle comporte de nombreuses institutions indépendantes créées durant les années 1960.

Dirigée par les chefs des États et des gouvernements membres, la Francophonie regroupe aujourd'hui 56 États et gouvernements, ainsi que 19 observateurs. Parmi ces membres, 50 font partie des pays en développement partenaires du MAECD admissibles à l'aide au développement officielle du Canada, et 24 font partie des pays les moins avancés.

Le mandat de la Francophonie est politique, mais il vise aussi le développement. Ses objectifs sont les suivants :

  • Promouvoir la langue française et la diversité culturelle et linguistique.
  • Promouvoir la paix, la démocratie et les droits de la personne.
  • Appuyer l'éducation, la formation, l'enseignement supérieur et la recherche.
  • Développer la coopération au service du développement durable et de la croissance économique.

L'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) est l'organisme opérationnel central chargé principalement de mettre en œuvre le double mandat de la Francophonie.

Le Canada a été l'un des premiers pays à promouvoir la Francophonie en l'aidant à établir et à développer ses institutions. La qualité de membre de la Francophonie est un élément important de la politique étrangère du Canada. Elle lui permet d'accéder à une tribune multilatérale où il peut promouvoir ses valeurs et ses priorités dans des domaines tels que la langue, la culture, la politique, l'économie, les nouvelles technologies et la coopération internationale. Au pays, l'adhésion à la Francophonie souligne la dualité linguistique du Canada et permet de discuter de l'affirmation et de l'épanouissement de la culture française.

Plusieurs ministères canadiens jouent un rôle dans la Francophonie. Le MAECD est responsable de la gestion et de la coordination de la participation du Canada au sein de l'organisme, notamment en matière de développement. Pour sa part, le MAECD fournit des compétences techniques et des conseils au sujet des enjeux de développement. Patrimoine canadien participe à la promotion de la langue, de la diversité culturelle et du développement des jeunes par l'entremise des sports et des arts.

Le Canada est le deuxième plus important donateur de la Francophonie. Les provinces de Québec et du Nouveau-Brunswick font partie de ses membres et sont également des donateurs importants.

Les institutions de la Francophonie sont des sources importantes d'information, de connaissances et de services en langue française. L'OIF fait activement la promotion de la paix, la démocratie et la réduction de la pauvreté par l'entremise de mesures de développement durable fondées sur l'égalité entre les femmes et les hommes — des valeurs que défend le Canada.

Les institutions de la Francophonie comprennent notamment :

Priorités

Les objectifs des institutions de la Francophonie correspondent étroitement à deux des priorités thématiques du Canada en matière de développement international : assurer l'avenir des enfants et des jeunes et favoriser une croissance économique durable.

Enfants et jeunes

La Francophonie, qui se concentre sur l'accès à une éducation de qualité et à une formation professionnelle et technique, est un des partenaire clés du Canada. La Francophonie aide les jeunes à participer pleinement à la vie dans leur collectivité, appuie l'élaboration de politiques nationales liées à l'éducation, aux sports et aux jeunes chez ses membres et organise des cours d'été et des activités importantes telles que les Jeux de la Francophonie. Ces activités permettent à des milliers de jeunes de se rassembler, d'échanger et d'apprendre.

Croissance économique

La Francophonie aide les pays francophones en développement à participer à l'économie mondiale. Grâce à une formation et à une assistance technique, la Francophonie aide ses membres à atteindre l'intégration régionale de leurs économies, à renforcer leur capacité à participer à des négociations commerciales internationales, à diversifier leur économie et à gérer leurs dettes. Elle contribue aussi à renforcer les capacités des collectivités locales pour qu'elles prennent part à leur propre développement.

Stratégie de collaboration avec la Francophonie

Le travail en matière de développement international du Canada avec la Francophonie est axé sur les quatre objectifs stratégiques suivants :

  1. Contribuer activement à définir les politiques et les programmes de développement de la Francophonie afin qu'elles reflètent les valeurs et les priorités internationales du Canada et s'assurer que les thèmes transversaux de la Francophonie (jeunes et égalité entre les femmes et les hommes) demeurent prioritaires. Le Canada aidera aussi les membres de l'OIF à renforcer leur capacité à participer à des négociations pour d' importantes ententes économiques, commerciales et environnementales à l'échelle internationale.
  2. Améliorer l'efficacité et l'efficience de la participation du Canada à la Francophonie grâce à une collaboration avec d'autres ministères canadiens concernés pour mettre au point une approche concertée et souple.
  3. Consolider les institutions de la Francophonie, en particulier l'OIF, et contribuer à leurs efforts de modernisation, y compris l'amélioration des systèmes financiers, de gestion et de ressources humaines de l'OIF; élaborer des résultats de développement mesurables avec des indicateurs sexospécifiques réalistes.
  4. Promouvoir une meilleure coordination au sein des organisations de la Francophonie, y compris la simplification des mécanismes de gouvernance et l'harmonisation des normes, des procédures et des pratiques de gestion entre les institutions.

Réalisations

En 2011, grâce au soutien du Canada et d'autres donateurs, la Francophonie et ses institutions ont :

  • accompagné les processus électoraux et de sortie de crises en Côte d'Ivoire, en République centrafricaine, à Madagascar, au Niger et au Tchad, en contribuant directement à la signature des accords de paix;
  • contribué à accroître les capacités de 8 centres de formation au maintien de la paix, au Bénin, au Cambodge, au Cameroun, au Canada, en Égypte, au Mali, en Roumanie et au Sénégal, en rassemblant les gestionnaires de ces centres, les représentants des principaux pays francophones les appuyant (Belgique, Canada, France, Suisse), et les représentants du Service de formation intégré des Nations Unies;
  • diffusé de l'information spécialisée sur le développement durable, par l'entremise du système d'information Médiaterre qui est devenu la plus grande base de données sur l'environnement et le développement durable en français;
  • formé plus de 20 experts de pays en développement francophones sur l'intégration du genre dans le processus et les outils d'évaluation environnementale. L'objectif était de permettre à ces acteurs de comprendre l'importance de ces enjeux et d'en tenir compte dans l'établissement de politiques et de programmes environnementaux de leur pays;
  • attribué 4 951 bourses individuelles à la formation et à la recherche à des étudiants et à des chercheurs de la Francophonie;
  • formé plus de 29 200 personnes sur les technologies de l'information et de communication , à travers le réseau des campus numériques francophones;
  • formé plus de 2 000 instituteurs et 200 formateurs dans quatre pays (Bénin, Burundi, Haïti et Madagascar) pour un projet pilote et a poursuivi le projet au Burundi et au Bénin pour former 5 300 instituteurs supplémentaires;
  • soutenu la production et la diffusion de contenus ou d'applications francophones numériques par l'intermédiaire du Fonds francophone des inforoutes;
  • créé de nouveaux centres de lecture et d'animation culturelle (CLAC), notamment aux îles Comores et au Mali, portant à 300 leur nombre total dans le monde (principalement en Afrique). Chaque année, l'ensemble du réseau de CLAC permet à 3 millions de jeunes d'avoir accès à la lecture et au savoir, notamment grâce à des livres et des films, et en participant à des ateliers de formation professionnelle.

Note : Si vous ne pouvez accéder aux documents fournis dans un format de rechange, veuillez visiter la page d'aide.