Gouvernement du Canada

Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada

www.international.gc.ca

Vers un processus durable d'iodation du sel au Sénégal

Amas de sel. © Micronutrient Initiative
Amas de sel au Sénégal

La carence en iode est la plus importante cause évitable de dommages au cerveau, et peut diminuer de façon importante le quotient intellectuel de populations entières. Les effets les plus graves de la carence en iode se produisent pendant le développement du fœtus et au cours des premières années de la vie. Dans le monde, 38 millions de bébés sont nés sans la protection qu'offre l'iode à un cerveau en croissance; selon l'UNICEF et la Banque mondiale, de ce nombre, 18 millions souffrent d'une déficience mentale.

Comme le sel est consommé couramment, même dans les régions pauvres, il constitue le véhicule idéal pour administrer l'iode. L'ajout d'iode au sel protège contre les déficiences mentales.

Le Sénégal est un important pays producteur de sel, mais moins de la moitié du sel produit au pays est iodé de façon adéquate. Pendant plusieurs années, l'Initiative pour les micronutriments, grâce au soutien continu du MAECD et à des partenariats établis avec des ministères, l'industrie et des organisations de producteurs, a surveillé, mis à l'essai et amélioré les méthodes d'iodation.

L'Initiative pour les micronutriments travaille avec les membres des petites coopératives de sel au Sénégal en vue de mettre au point un processus durable d'iodation du sel afin d'améliorer la vie des jeunes enfants et des nouveau-nés, en offrant une assistance technique aux nouvelles microentreprises. En 2012, plus de 13 millions de personnes au Sénégal ont reçu du sel iodé grâce aux activités de l'Initiative pour les micronutriments.