Gouvernement du Canada

Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada

www.international.gc.ca

Brésil

Avec une superficie et une population qui le placent au cinquième rang mondial, le Brésil est la première puissance économique et politique d'Amérique du Sud. Le gouvernement du Canada, appuyé les efforts du Brésil en vue de réformer des secteurs public et privé et de parvenir à une plus grande équité au sein du pays.

Compte tenu de l'intérêt suscité par le Brésil à l'égard des modèles canadiens d'une société équitable, l'ex-ACDI a mis en oeuvre le Programme d'échange de connaissances pour la promotion de l'équité (PECPE) entre le Canada et le Brésil. Le PECPE s'est penché sur des valeurs communes au Canada et au Brésil, comme le partage des pouvoirs et la participation, l'impartialité et la justice, la transparence et la responsabilisation, la répartition équitable des ressources, l'égalité d'accès, les droits de propriété, l'égalité entre les femmes et les hommes, ainsi que l'équité entre les races.

Engagement du Canada

Le programme de coopération au développement Canada-Brésil était jadis un programme d'assistance technique traditionnel. Il s'est transformé pour témoigner du partenariat stratégique et d'une plus grande maturité dans les relations entre les deux pays en matière de coopération au développement.

Depuis la création du programme bilatéral de coopération au développement du Canada au Brésil en 1968, le total des décaissements s'élève à 188 millions de dollars. Le Brésil a fait de grands pas en vue de réduire la pauvreté et d'atteindre l'égalité sociale et la stabilité macroéconomique en sortant plus de 20 millions de personnes de la pauvreté extrême. Le programme bilatéral de coopération au développement du Canada au Brésil a pris fin en mars 2011, avec l'achèvement de l'excellent PECPE.

Le PECPE (20 millions de dollars, de 2005 à 2011) était axé sur des questions de santé, de gouvernance et de marché du travail, et plus particulièrement sur le perfectionnement des compétences et la formation professionnelle technique de populations vulnérables dans les zones urbaines et les régions les plus pauvres du Nord-Est du Brésil. À la suite du succès obtenu, certains projets sont maintenant menés à l'échelle nationale. Les partenariats brésiliens et canadiens sur le plan de l'éducation, de la réforme du secteur de la santé, de la gouvernance municipale et de la formation de la fonction publique, forgés au moyen du programme bilatéral de coopération au développement, témoignent encore de l'importance de favoriser des liens au sein de la société civile et entre des institutions.

Réalisations

Gouvernance

  • Six écoles de la fonction publique municipale, d'État et nationale du Brésil sont en mesure d'offrir une meilleure formation aux fonctionnaires dans certains domaines, comme l'équité entre les femmes et les hommes et les races, ce qui améliore la qualité des services publics offerts à l'ensemble des Brésiliens.
  • Cinq conseils municipaux (Belo Horizonte, Fortaleza, Recife, Sanatarém et Santo André), représentant 7,3 millions d'habitants, ont pris des mesures pour aider les populations exclues à combler leurs besoins essentiels, planifier l'utilisation des terres et améliorer la qualité de vie des personnes vivant dans les périphéries métropolitaines.
  • Le premier consortium de femmes brésiliennes a vu le jour à Belo Horizonte. Son but est de promouvoir l'équité entre les femmes et les hommes en luttant contre la violence faite aux femmes.

Perfectionnement des compétences et soutien à la croissance économique

  • En se fondant sur le modèle du projet Mille femmes (PDF, 6,36 Mo, 140 pages), le gouvernement du Brésil mettra en oeuvre un programme national pour appuyer l'accès des femmes vulnérables à une formation technique et professionnelle. Des programmes adaptés, créés pour les femmes au moyen du PECPE, sont axés sur l'acquisition de compétences en tourisme, en production et en transformation d'aliments, en artisanat, en création et en pêche.
  • Les conditions de travail des « marisqueiras » — les pêcheuses de palourdes marginalisées des collectivités côtières du Nord-Est du Brésil — se sont nettement améliorées au moyen de l'autonomisation des pêcheuses, de l'amélioration des pratiques de pêche et de gestion et à l'accès à de nouveaux services sociaux et à un soutien médical sur les risques liés à la santé au travail.
  • De petites coopératives rurales dans le Nord-Est du Brésil forment un réseau solide d'organismes de prêt et d'épargne qui aident leurs membres et favorisent le développement de leurs collectivités. Quelque 60 000 membres ont profité directement des échanges de connaissances visant à aider des coopératives à offrir de meilleurs services et produits.

Santé

  • Trois écoles de formation en santé de l'État de Ceará dispensent six programmes de formation professionnelle dans des domaines qui correspondent aux besoins liés au marché du travail brésilien et aux soins de santé.
  • L'appui du gouvernement aux mesures visant à lutter contre le tabagisme a considérablement augmenté; des centaines d'organismes brésiliens participent à la lutte contre le tabagisme. L'Alliance brésilienne pour le contrôle du tabagisme figure maintenant parmi les organismes les plus importants du monde dans ce domaine. Elle a réussi à jeter les bases afin de réduire le nombre de décès ou de maladies liés au tabagisme au Brésil.
  • La qualité des services offerts par les travailleurs en santé communautaire s'est améliorée dans 630 services de santé qui se trouvent dans quatre États (Alagoas, Ceará, Paraíba et Piauí). Entre temps, 41 projets d'équipe interprofessionnelle ont été mis en oeuvre dans des domaines comme la santé du nourrisson et de la mère, la tuberculose et la santé mentale.

Initiatives trilatérales

  • Le Canada a appuyé les efforts du Brésil en Bolivie afin de communiquer des pratiques exemplaires touchant les pêches durables entre des collectivités qui vivent d'un côté ou de l'autre de la frontière dans la région amazonienne.
  • Le Canada et le Brésil ont collaboré à deux projets en Haïti financés de façon bilatérale : un projet d'immunisation et l'autre, de revitalisation du quartier de Bel-Air, à Port-au-Prince.
  • Le Canada a aussi fait équipe avec l'Associaçäo Raio, une organisation brésilienne, afin d'améliorer la santé et la sécurité au travail des travailleurs au Mozambique.

Note : documents fournis dans un format de rechange

Si vous ne pouvez accéder aux documents fournis dans un format de rechange, veuillez visiter la page d'aide.