Gouvernement du Canada

Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada

www.international.gc.ca

Afghanistan

Table des matières

© Fondation Aga Khan/Sandra Calligaro

Aperçu

L'Afghanistan demeure un pays dévasté par plus de trente ans de conflit et fait partie des 15 pays les moins avancés. En effet, il est peu en mesure de protéger les droits de la personne et de fournir des services d'éducation et de santé, et son capital humain ainsi que ses capacités sont éprouvés. L'Afghanistan se trouvait, en 2012, au 175eme rang sur l'Indice du Développement Humain des Nations Unies qui compte 187 pays.

Le Canada vient en aide à l'Afghanistan depuis des décennies. Avant 2002, elle a principalement apporté une aide humanitaire dont le montant se situait entre 10 et 20 millions de dollars par année. En 2002, à la suite des attentats survenus le 9 septembre 2011 aux États-Unis et de la défaite du régime taliban qui s'en est suivie, le Canada a donné suite à la demande de l'Afghanistan d'investir à long terme dans le secteur du développement.

Entre 2002 et 2007, le Canada s'est engagé à verser approximativement 100 millions de dollars par année sous forme d'aide pour les services de base, l'infrastructure, l'éducation, le développement rural et le soutien des conseils de développement communautaire.

En 2008, pour faire suite aux recommandations du Groupe d'experts indépendant sur le rôle futur du Canada en Afghanistan, le Canada a établi six priorités dans le cadre de son engagement en Afghanistan et annoncé trois projets de développement de premier plan, tout en concentrant jusqu'à 50 % de son aide dans la province de Kandahar. Au cours de cette période, les initiatives de développement international du Canada visaient avant tout à soutenir la prestation des services de base et d'une aide humanitaire ainsi qu'à faire progresser la gouvernance démocratique.

Le 16 novembre 2010, fort de son expérience acquise au cours des dix dernières années, le gouvernement du Canada a établi quatre grands secteurs d'intervention qui guideront ses efforts en Afghanistan jusqu'en 2014, à savoir assurer l'avenir des enfants et des jeunes, renforcer la sécurité, la primauté du droit et le respect des droits, promouvoir la diplomatie régionale et aider à acheminer l'aide humanitaire.

Au cours de cette période, projets de développement international du Canada seront axés sur l'éducation, la santé des mères et des enfants, les droits de la personne et l'aide humanitaire, l'accent étant mis sur l'amélioration des conditions de vie des femmes et des filles. Cet engagement renouvelé s'appuie sur l'expérience et les investissements considérables du Canada à ce jour en Afghanistan, donne suite aux priorités établies par les Afghans et permet de réaliser des progrès continus dans des domaines importants porteurs de la promesse d'un avenir meilleur en Afghanistan.

Priorités

Depuis la fin de 2011, le Canada mène en Afghanistan des activités de portée nationale axées sur quatre secteurs clés d'intervention :

  • investissement dans l'avenir des enfants et des jeunes de l'Afghanistan au moyen de programmes de développement dans les domaines de l'éducation et de la santé.
  • amélioration de la sécurité ainsi que du respect de la primauté du droit et des droits de la personne, notamment grâce aux services de formateurs offerts aux forces nationales de sécurité afghanes.
  • promotion de la diplomatie à l'échelle régionale.
  • contribution à la prestation de l'aide humanitaire.

Les programmes de développement international du Canada ont pour objectif de répondre aux besoins fondamentaux et de réduire la vulnérabilité de la population afghane, en particulier des femmes, des filles et des garçons. Ils sont réalisés en partenariat avec le gouvernement de l'Afghanistan, la société civile afghane et d'autres donateurs.

Enfants et jeunes

L'Afghanistan figure parmi les pays comptant le plus de jeunes, et puisque le taux de natalité moyen dépasse six enfants par femme, le nombre d'enfants et de jeunes continue de croître. Mais la jeunesse afghane n'a toujours pas aisément accès à l'éducation, et sa santé est menacée. En outre, la prospérité et la stabilité futures de l'Afghanistan reposent sur les jeunes; il faut donc leur fournir les compétences et les ressources nécessaires pour qu'ils puissent contribuer au développement de leur pays, mais aussi veiller à ce que les femmes, les nouveau-nés et les enfants aient plus facilement accès aux soins de santé.

Principaux résultats escomptés

  • Éducation plus accessible aux filles et aux garçons de l'Afghanistan.
  • Capacité accrue des institutions locales, provinciales et nationales à offrir des services d'éducation de base.
  • Accès amélioré de la population aux services de santé visant à prévenir, à gérer et à traiter les maladies qui touchent les mères, les nouveau-nés et les enfants.
  • Accès accru des femmes et des enfants, dans les régions visées, à des services et à une information de qualité en matière de santé et de nutrition.

Droits de la personne

Au cours des dernières années, le Canada a aidé l'Afghanistan à mettre sur pied un cadre pour la protection future des droits des Afghans. À l'heure actuelle, le Canada met l'accent sur des programmes et des initiatives qui permettront de mettre ce cadre en œuvre et qui favoriseront la protection et la promotion des droits de la personne, en particulier ceux des femmes.

Principaux résultats escomptés

  • Participation accrue des femmes et prise en compte plus rigoureuse de leurs préoccupations dans le cadre des processus décisionnels aux échelons national et provincial.
  • Capacité accrue des organisations vouées aux droits de la personne et des organisations de la société civile à promouvoir efficacement les droits de la personne ainsi qu'à enquêter sur les violations de ces droits et à intervenir, en particulier si des femmes et des filles en sont la cible.

Aide humanitaire

Dans le cadre de ce quatrième secteur clé d'intervention en Afghanistan, le Canada cherche à sauver des vies, à atténuer la souffrance et à préserver la dignité humaine au lendemain de catastrophes d'origine humaine ou naturelle, ainsi qu'à améliorer l'état de préparation des Afghans à l'égard de ces types de situation.

Principaux résultats escomptés

  • Aide humanitaire des organismes d'aide internationaux et des Afghans répondant mieux aux besoins humains fondamentaux des populations touchées par des crises.
  • Résilience accrue des populations vulnérables touchées par des crises, en particulier des femmes et des filles.
  • Rendement amélioré des organisations nationales et provinciales au chapitre de la réduction des risques liés aux catastrophes et de la préparation aux situations d'urgence.

Vers une aide plus efficace

Les lacunes dans la coordination et l'harmonisation des activités des donateurs, la faiblesse des systèmes nationaux et la capacité restreinte du gouvernement afghan d'assurer la direction de son programme de développement ont limité l'efficacité de l'aide en Afghanistan. En 2010, toutefois, le gouvernement a démontré une prise en charge bien plus élevée de son programme de développement. En conséquence, les pays donateurs se sont engagés à acheminer 50 % de l'aide au développement par l'intermédiaire du budget central du gouvernement afghan d'ici deux ans, faisant en sorte que 80 % de l'aide cadre avec les priorités nationales définies par le gouvernement.

Le Canada fournit une portion de son aide au développement par l'entremise du Fonds d'affectation spéciale pour la reconstruction de l'Afghanistan de la Banque mondiale. Le comité directeur du Fonds, composé du Canada, d'autres pays donateurs et du ministère des Finances de l'Afghanistan, prend les décisions relatives à l'orientation stratégique générale du Fonds. Cette participation du Canada lui permet d'exercer une influence et de faire pression pour obtenir des réformes clés dans des domaines comme la lutte contre la corruption, l'égalité entre les femmes et les hommes et la gouvernance financière.

Le Canada collabore activement avec le Conseil de coordination et de surveillance conjoint du gouvernement de l'Afghanistan, une instance de haut niveau qui cherche surtout à résoudre les problèmes stratégiques cernés par le gouvernement afghan ou les partenaires internationaux. De plus, elle a participé à des conférences internationales pour renforcer la coordination des donateurs et dynamiser les engagements mutuels relatifs à la stratégie de développement national de l'Afghanistan (en anglais — PDF, 3,92 Mo, 320 pages).

Réalisations 2011-2012

Enfants et jeunes, y compris la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants

  • A aidé 1 638 écoles à mener à bien des programmes scolaires et 47 062 élèves, dont 85 % sont des filles, à terminer leurs études.
  • A permis de construire ou de remettre en état 13 écoles, de former 1 700 enseignants et d'agrandir le Collège de formation des enseignants du Kandahar en 2011.
  • A aidé 95 % des filles à passer de la 6e à la 7e année (ce nombre était de 71 % en 2008) et 96 % des filles à passer de la 9e à la 10e année (ce nombre était de 48 % en 2008) dans les provinces de Badakhshan, de Baghlan et de Bamyan, ce qui a fait augmenter le niveau de scolarité chez les jeunes Afghanes.
  • A aidé le Fonds des Nations Unies pour l'enfance à envoyer un plus grand nombre de filles à l'école dans 55 districts où les indicateurs en matière d'éducation figurent parmi les plus faibles.
  • A fait augmenter de 10 % le nombre d'inscriptions à l'école primaire, lequel se chiffrait à plus de 2 millions entre 2009 et 2011.
  • A aidé à fournir des vaccins contre la poliomyélite à 7,8 millions d'enfants en 2011, dont 386 690 jeunes dans la province de Kandahar (taux de vaccination de 93 %); ainsi, 85 % de la population afghane vit maintenant dans des régions exemptes de poliomyélite.
  • En 2011, grâce à l'appui du Canada, les Nations Unies ont amélioré de 100 % le dépistage et le traitement des cas de tuberculose dans six provinces de l'Afghanistan.

Favoriser une croissance économique durable

  • A aidé des petites et moyennes entreprises afghanes à obtenir 216 contrats, ce qui a permis de créer ou de soutenir quelque 20 000 emplois et d'injecter plus de 325 millions de dollars dans l'économie du pays en 2011.

Accroître la sécurité alimentaire

  • A financé la formation de 25 040 agriculteurs du Nord de l'Afghanistan (18 866 hommes et 6 174 femmes) et la prestation de services vétérinaires à leurs animaux d'élevage.
  • A achevé, dans le cadre du projet de rétablissement de l'irrigation à Arghandab (barrage Dahla), la réparation et la remise en état de 493 kilomètres de canaux, ce qui a aidé à irriguer 30 000 hectares de terres et à créer 5 000 emplois dans le domaine de la construction. Ainsi, le nombre de terres produisant plus d'une culture par année a augmenté de 75 % dans un district important de la province de Kandahar. Cette information est vérifiée à l'aide d'images satellites obtenues dans le cadre d'un partenariat entre l'Agence spatiale canadienne, le gouvernement du Canada et MDA Systems.
  • Par l'entremise du Groupe consultatif pour la recherche agricole internationale, a fourni des semences pour accélérer le redressement agricole et a conservé dans le domaine public plus de 650 000 échantillons de cultures, de fourrages et de ressources génétiques agroforestières.
  • Dans le cadre du programme d'alimentation scolaire du Programme alimentaire mondial, a aidé des entreprises privées afghanes à fournir 250 tonnes de biscuits à haute teneur énergétique produits localement, qui ont servi à nourrir des milliers d'enfants.

Aide humanitaire

  • A fourni, en collaboration avec d'autres donateurs, 22 600 tonnes métriques de vivres à plus d'un million de victimes de la sécheresse dans 10 provinces afghanes au début de 2012 seulement ainsi que des services de santé d'urgence à près de 2,5 millions de personnes.

Institutions nationales et développement démocratique

  • A financé, de concert avec d'autres donateurs, 47 458 projets de développement de petite envergure menés dans 26 730 communautés rurales aux termes du Programme de solidarité nationale, qui permet à ces communautés d'avoir voix au chapitre en ce qui concerne leur développement et leur gouvernance.

Réalisations 2010-2011

Enfants et jeunes

  • A aidé à établir plus de 4 000 écoles communautaires dans tout le pays.
  • A fourni une éducation de base à plus de 125 000 élèves, dont quelque 80 % sont des filles, qui habitent dans un milieu rural et non sécuritaire, y compris la province de Kandahar.
  • A contribué à améliorer l'accès à une éducation de base formelle de qualité grâce à la construction et à la remise en état de plus de 800 écoles et à la formation de plus de 110 000 enseignants et directeurs dans le pays.
  • A fait participer les parents d'élèves à l'apprentissage de leurs enfants grâce à l'établissement de plus de 10 000 comités d'administration scolaire, qui défendent le développement communautaire et fournissent un mécanisme afin de tenir le gouvernement afghan responsable de la prestation des services.
  • A formé plus de 2 000 travailleurs de la santé, notamment des médecins, des infirmières, des sages-femmes et des travailleurs en santé communautaire, afin d'améliorer la qualité du système de soins de santé de l'Afghanistan et son accessibilité.
  • A poursuivi la vaccination de plus de 7,8 millions d'enfants contre la poliomyélite pendant des campagnes nationales de vaccination. Environ 84 % du territoire afghan est exempt de poliomyélite.

Aide humanitaire

  • A fourni une aide alimentaire à plus de 6,5 millions de bénéficiaires, dont 47 % sont des femmes.
  • A aidé le Comité national de gestion des catastrophes en Afghanistan et le Comité provincial de gestion des catastrophes à élaborer des stratégies et des mécanismes de coordination exhaustifs pour faire face aux catastrophes par l'entremise d'un projet de renforcement des capacités liées à la gestion des catastrophes naturelles à Kandahar.
  • A appuyé l'inspection et l'élimination des mines et des débris de guerre explosifs, ce qui a permis de mettre à la disposition des collectivités dans diverses régions de l'Afghanistan une superficie de 772 kilomètres carrés.
  • Plus de 650 000 Kandaharis ont reçu une formation sur les dangers liés aux mines.

Croissance économique durable

  • A contribué au lancement d'entreprises dans la province de Kandahar avec 1 300 nouvelles entreprises inscrites dans des districts clés depuis juillet 2008.
  • A créé plus de 5 000 emplois dans le domaine de la construction grâce à la réfection du réservoir se trouvant derrière le barrage Dahla et du rétablissement de l'irrigation à Arghandab.
  • A aidé à doubler le débit d'eau dans la province aride de Kandahar. Par conséquent, il y a eu une première récolte de safran et la meilleure récolte de grenade depuis de nombreuses décennies.