Gouvernement du Canada

Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada

www.international.gc.ca

Syrie

Le MAECD ne poursuit pas un programme d'aide bilatérale en Syrie.

Aide humanitaire durant la crise syrienne

Depuis le début de l'année 2011, les troubles civils en Syrie ont poussé 2,3 millions de Syriens à chercher refuge dans les pays avoisinants — en Égypte, en Iraq, en Jordanie, au Liban et en Turquie, créant des besoins majeurs en termes d'aide humanitaire. Selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (BCAHNU), jusqu'à 9,3 millions de personnes en Syrie ont besoin d'une aide urgente, dont 6,5 millions qui ont été déplacées à l'intérieur du pays. On estime que 130 000 personnes sont mortes dans le conflit actuel et que des centaines de milliers d'autres ont subi des blessures.

Depuis janvier 2012, le Canada s'est engagé à verser 353,5 millions de dollars aux efforts internationaux d'aide humanitaire en Syrie et dans les pays voisins. Ce montant comprend l'annonce faite, le 24 janvier 2014, par le premier ministre Stephen Harper d'un soutien de 150 millions de dollars, et celles du 6 septembre et du 17 juin 2013 de 45 millions de dollars et de 90 millions de dollars. Effectuée en réponse à des besoins d'urgence, cette contribution est acheminée par l'entremise de partenaires humanitaires chevronnés, et a permis d'obtenir des résultats importants sur le terrain.

Le Canada entend aussi verser 210,6 millions de dollars à la Jordanie et la région pour rendre les services et l'infrastructure publics plus résilients, notamment en matière de santé, d'éducation, et pour offrir des services de base, sur lesquels s'exercent actuellement des pressions importantes en raison de l'arrivée des réfugiés syriens.

En Syrie, l'appui du Canada permet les actions suivantes :

  • Le Programme alimentaire mondial (PAM) fournit chaque mois une aide alimentaire à près de 4,25 millions de Syriens touchés par le conflit.
  • Le Bureau du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) assure la protection des personnes ayant fui leur foyer, dont des enfants, des personnes âgées, des personnes handicapées et des survivants d'actes de violence sexiste.
  • L'Organisation mondiale de la santé (OMS) fournit des services de soins de santé essentiels à des Syriens, victimes du conflit.
  • L'UNICEF a fait en sorte que des victimes du conflit aient accès à de l'eau potable et que les enfants touchés par le conflit aient accès à l'éducation.
  • L'organisation internationale pour les migrations (OIM) et le Bureau du HCR fournissent des refuges d'urgence et des articles de secours essentiels à la vie, notamment des vêtements, des appareils de chauffage et des trousses d'hygiène à 6,12 millions de personnes ayant dû fuir leur résidence.
  • Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (BCAHNU) coordonne les activités humanitaires, gère la gestion et l'analyse de l'information et renforce les capacités des intervenants humanitaires.
  • Le Département de la sûreté et de la sécurité des Nations Unies appuie les agences des Nations Unies afin qu'elles effectuent leurs actions humanitaires de façon efficiente et sécuritaire.
  • Le Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP) permet de faciliter l'accès aux services de soins de santé, aux mesures de protection, et aux services cliniques et sociaux, particulièrement aux femmes enceintes et aux survivants d'actes de violence sexiste et sexuelle.
  • La Croix-Rouge internationale et le Mouvement de la Croix-Rouge (MCR) appuient la Société nationale du Croissant-Rouge arabe syrien en fournissant de la nourriture, de l'eau potable et des installations sanitaires, des soins médicaux, des refuges et des mesures de protection aux personnes touchées par les conflits.
  • Les autres partenaires de l'aide humanitaire fournissent une aide d'urgence, y compris du soutien pour permettre aux gens d'affronter les conditions hivernales, ainsi que des trousses d'hygiène, un accès à l'éducation, à de l'eau potable, à des soins de santé et à des aliments.

Pour ce qui est des réfugiés syriens en Égypte, en Iraq, au Liban, en Jordanie et en Turquie, l'appui du Canada permet les actions suivantes :

  • Le PAM fournit une alimentation de base à 3,1 millions de personnes.
  • Le Bureau du HCR fournit des refuges d'urgence temporaires à tous les réfugiés nouvellement arrivés et permet de satisfaire les besoins de base de 1,2 million de personnes.
  • L'UNICEF fournit un accès à l'éducation à 749 000 enfants et de l'eau potable à plus de 1 million de personnes.
  • L'OMS et le Bureau du HCR fournissent des soins de santé primaires à 1,5 million de réfugiés syriens et des vaccins contre la polio à 21 millions de personnes.
  • L'OIM fournit des articles de base à 770 000 victimes du conflit, ainsi que des services de transport et de santé à quelque 110 000 réfugiés syriens.
  • Le FNUAP facilite l'accès aux services de soins de santé, à des mesures de protection, et à des services cliniques et sociaux, plus particulièrement aux femmes enceintes et aux survivants d'actes de violence sexiste et sexuelle.
  • Le Comité international de la Croix-Rouge distribue des articles de secours à 150 000 réfugiés.
  • CANADEM déploie des experts techniques canadiens en aide humanitaire afin d'apporter un soutien à court terme aux organisations des Nations Unies et à l'OIM qui répondent aux besoins immédiats des réfugiés syriens.

En Turquie, avec l'appui du Canada et la collaboration du Croissant-Rouge de la Turquie, la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) fournit de la nourriture, de l'eau, des articles d'hygiène, des couvertures, des chaufferettes et des vêtements d'hiver à 225 000 Syriens déplacés près de la frontière turco-syrienne.

En Jordanie, l'aide du Canada permet les actions suivantes :

  • CARE Canada fournit des refuges d'urgence, de la nourriture et des articles de base à 4 500 victimes du conflit.
  • Aide à l'enfance Canada fournit un soutien en matière d'éducation et au plan psychologique à quelque 9 000 enfants victimes du conflit.
  • Handicap International offre des soins de santé et assure la protection de 9 325 réfugiés, en plus de mettre de l'avant des opérations d'urgence et de réhabilitation, comprenant un accès amélioré à des services alimentaires et à des abris, pour aider quelque 45 000 réfugiés vulnérables, dont des personnes blessées, handicapées, atteintes de maladies chroniques, ainsi que des personnes âgées.
  • Vision Mondiale fournit de l'eau potable et améliore les infrastructures sanitaires des écoles, contribuant ainsi à protéger quelque 66 700 victimes du conflit de maladies infectieuses.
  • Développement et Paix permet à 12 250 personnes touchées par le conflit d'avoir un meilleur accès à des soins de santé d'urgence en milieu urbain.
  • Oxfam Québec fournit de l'eau potable et facilite l'accès à des refuges ainsi qu'à des articles ménagers de base à 11 500 victimes du conflit.
  • La Banque canadienne de grains fournit une aide alimentaire à 2 700 foyers.
  • La Canadian Lutheran World Relief fournit des vêtements d'hiver appropriés, des appareils de chauffage au gaz et des installations sanitaires fonctionnelles à 10 000 personnes touchées par le conflit.
  • Le Conseil norvégien pour les réfugiés remet en état les logements de près de 125 familles touchées par le conflit et fournit des recharges de gaz pour appareils de chauffage à 75 000 réfugiés syriens dans le camp de Za'atari.
  • Aide à l'enfance fournit des services de protection aux enfants et un soutien pour permettre à 7 670 personnes d'affronter les conditions hivernales.

Au Liban, l'appui du Canada permet les actions suivantes :

  • CARE Canada facilite l'accès à l'eau potable ainsi qu'à de meilleures conditions sanitaires pour quelque 20 000 réfugiés et pour les membres des communautés hôtes.
  • Vision Mondiale Canada fournit de l'eau potable, des soins hygiéniques et des fonds d'urgence à 3 750 victimes du conflit.
  • Développement et Paix fournit des soins de santé d'urgence à 30 000 victimes du conflit, réduisant du même coup les risques de maladies infectieuses.
  • Aide à l'enfance Canada fournit de la nourriture ainsi que des articles de secours à quelque 16 900 victimes du conflit, y compris 10 000 penfants, tout en mettant à la disposition des services d'aide psychologique aux familles.
  • Oxfam Québec contribue à améliorer la santé et la sécurité physiques de 6 500 personnes.
  • Mercy Corps fournit de l'eau potable à près de 10 500 réfugiés qui ont aussi profité de l'amélioration de services d'hygiène et d'assainissement.
  • Action contre la Faim répond aux besoins d'assainissement et de santé de quelque 8 500 réfugiés.
  • Mennonite Central Committee du Canada fournit l'aide financière d'urgence pour l'achat de nourriture et d'autres produits essentiels.
  • La Banque canadienne de grains fournit une aide alimentaire à 7 500 familles de réfugiés syriens démunies.
  • La Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) fournit des soins d'urgence et un soutien psychosocial aux réfugiés syriens.
  • Le Conseil norvégien pour les réfugiés remet en état les logements de 180 familles de réfugiés syriens et fournit des conseils et de l'aide juridique à 5 000 réfugiés.
  • Oxfam Québec fournit une aide financière à 10 000 personnes pour les aider à affronter les conditions hivernales, y compris une somme en espèce pour payer le loyer, une cuisinière au gaz, des couvertures, de l'essence et des vêtements d'hiver pour les enfants.
  • Vision mondiale fournit de la nourriture et des articles de secours de base, y compris des couvertures chauffantes et des cuisinières au gaz à 6 250 réfugiés syriens vulnérables non enregistrés.
  • Handicap International répond aux besoins d'urgence d'environ 45 000 réfugiés vulnérables en rejoignant les personnes handicapées, les personnes atteintes de maladies chroniques, ainsi que les personnes âgées et isolées, et en leur offrant du soutien, comme des opérations d'urgence et de réhabilitation, et un accès amélioré à des services alimentaires et à des abris.
  • Handicap International offre des soins de santé et assure la protection de 9 325 réfugiés, en plus de mettre de l'avant des opérations d'urgence et de réhabilitation, visant un accès amélioré à des services alimentaires et à des abris, pour aider quelque 45 000 réfugiés, dont des personnes blessées, handicapées, atteintes de maladies chroniques, ainsi que des personnes âgées.

En Iraq, l'appui du Canada permet les actions suivantes :

  • Mercy Corps fournit à 4 500 réfugiés de l'eau potable et de meilleurs services d'hygiène et d'assainissement.
  • Action contre la Faim fournit du soutien à 12 000 réfugiés pour les aider à affronter les conditions hivernales, et à accéder à de l'eau potable et à des installations sanitaires, de même qu'à des services d'aide psychosociale.
  • Aide à l'enfance Canada fournit des mesures de protection et des services éducatifs à près de 3 400 enfants et aux membres de communautés vulnérables.

L'aide du Canada aide à sauver des vies, à nourrir ceux qui ont faim et à protéger ceux qui sont touchés par le conflit.

Nouvelles