Gouvernement du Canada

Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada

www.international.gc.ca

Stratégie du Canada sur la sécurité alimentaire

Accroître la sécurité alimentaire

Presque 870 millions de personnes dans le monde ne mangent pas à leur faim ou sont sous-alimentées. Plusieurs facteurs expliquent cette situation, dont les suivants :

  • la croissance démographique
  • l'instabilité des prix des aliments, des coûts de transport et des coûts de production
  • les difficultés économiques
  • la baisse des investissements mondiaux dans l'alimentation et le développement agricole

Pour les hommes, les femmes et les enfants qui ont faim, le manque d'accès à des aliments sains et nutritifs en quantité suffisante nuit à leur santé et limite leur capacité d'apprendre à l'école et de gagner leur vie. C'est un obstacle majeur à la réduction de la pauvreté.

Qu'est-ce que la sécurité alimentaire?

Selon l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture, la sécurité alimentaire existe lorsque les gens ont accès à des aliments sains et nutritifs en quantité suffisante pour vivre en santé. Ces aliments peuvent être produits à l'intérieur du pays, être importés ou être fournis grâce à l'assistance alimentaire.

Aperçu de la sécurité alimentaire dans le monde

Combien de personnes sont touchées par l'insécurité alimentaire? Avant la crise des aliments et du carburant de 2008-2009, plus de 923 millions de personnes n'avaient pas accès des aliments sains et nutritifs en quantité suffisante. En 2009, le nombre de personnes souffrant de la faim dans le monde a atteint 1,02 milliard, soit un sixième de la population mondiale.

Qui sont ces personnes? On estime que 870 millions de personnes ne mangent pas à leur faim dans le monde. Parmi elles, plusieurs sont des petits exploitants agricoles qui vivent dans les régions rurales, y compris des femmes et des enfants. Par ailleurs, 500 millions de petits exploitants dans le monde font vivre plus de 2 milliards de personnes, soit le tiers de l'humanité. Dans plusieurs pays en développement, surtout en Afrique et en Asie, les petits exploitants agricoles — en majorité des femmes — produisent 80 % des aliments consommés.

Les femmes représentent une grande proportion des exploitants agricoles dans les pays en développement. Elles sont donc des agents particulièrement importants de la croissance économique et de la sécurité alimentaire.

Quelles sont les difficultés actuelles? Les gouvernements doivent renforcer leur capacité à assurer la sécurité alimentaire à l'échelle des pays et des régions. Parmi les facteurs importants qui freinent la sécurité alimentaire, on peut mentionner :

  • la faible productivité
  • les coûts élevés des facteurs de production
  • la qualité des aliments
  • le manque de techniques et de technologies modernes
  • les coûts de transport élevés
  • la perte de terres arables

À l'échelle mondiale, la crise financière et la récession économique continuent de nuire à la stabilité des systèmes alimentaires.

Stratégie sur la sécurité alimentaire

Dans le cadre de sa stratégie sur la sécurité alimentaire, le Canada se concentrera sur trois domaines d'intervention prioritaires :

  • l'assistance alimentaire et la nutrition
  • le développement agricole durable
  • la recherche et développement

L'assistance alimentaire et la nutrition

La faim et la malnutrition dans le monde causent plus de décès que le VIH/sida, le paludisme et la tuberculose. L'assistance alimentaire d'urgence, les filets de sécurité sociale et les interventions en nutrition sont des exemples de mesures clés qui aident à réduire l'insécurité alimentaire et à répondre aux besoins alimentaires des populations vulnérables. En ce qui concerne l'assistance alimentaire et la nutrition, le Canada :

  • appuiera les efforts déployés par le Programme alimentaire mondial des Nations Unies pour répondre aux besoins alimentaires des populations vulnérables des pays en développement;
  • examinera des projets novateurs dans les domaines de l'assistance alimentaire et de la nutrition;
  • appuiera les stratégies nationales et régionales pour intégrer les questions de nutrition dans les initiatives plus vastes sur la sécurité alimentaire;
  • collaborera avec les organisations internationales et multilatérales et les gouvernements nationaux pour accroître la programmation axée sur les micronutriments;
  • renforcera les réserves alimentaires nationales et régionales, ainsi que les systèmes de prévention des crises alimentaires et d'alerte en cas de crise.

Grâce à ses activités pour améliorer l'accès à des quantités suffisantes d'aliments nutritifs et pour renforcer la qualité et l'efficacité des programmes d'assistance alimentaire et de nutrition, le Canada contribuera à sauver un plus grand nombre de vies et à améliorer la santé en général.

Développement agricole durable

La majorité des pauvres qui habitent dans les régions rurales gagnent leur vie au moyen de l'agriculture. Selon le Rapport sur le développement dans le monde de 2008, la croissance liée à l'agriculture est de deux à quatre fois plus efficace pour faire reculer la pauvreté que celle dans d'autres secteurs. La stratégie du gouvernement du Canada sur la sécurité alimentaire :

  • fera plus que doubler les investissements dans le développement agricole durable;
  • appuiera les stratégies nationales et régionales sur l'agriculture.

Ces mesures pour favoriser le développement agricole durable mèneront à des progrès sur divers fronts : un plus grand nombre de petits exploitants agricoles augmenteront leur production et les gouvernements partenaires du Canada élaboreront des politiques plus solides, rendront leurs institutions plus responsables et élaboreront de meilleurs processus pour fournir des sources locales et stables d'aliments nutritifs.

Recherche et développement

Au cours des trente dernières années, les investissements dans la recherche et le développement agricoles ont diminué, tout comme la croissance de la productivité agricole. On estime à l'heure actuelle que la production alimentaire mondiale devra augmenter de 70 % d'ici 2050. Les investissements dans la recherche et le développement agricoles sont donc essentiels pour que la production puisse répondre à la demande.

Le Canada est un important donateur au Groupe consultatif pour la recherche agricole internationale, et peut aussi compter sur l'apport de chercheurs universitaires canadiens et d'organisations non gouvernementales canadiennes. Il met ainsi à profit son expérience considérable de la recherche et du développement agricoles pour l'utiliser sur la scène mondiale et partager ses connaissances et ses ressources avec les pays en développement.

La stratégie du Canada sur la sécurité alimentaire contribuera aux activités de recherche et de développement :

  • en créant, en association avec le Centre de recherches pour le développement international (CRDI), le Fonds canadien de recherche sur la sécurité alimentaire internationale, destiné à la recherche en collaboration avec les pays en développement;
  • en appuyant les programmes spéciaux du Groupe consultatif pour la recherche agricole internationale, qui visent à augmenter la valeur nutritive et la résistance des cultures;
  • en renforçant les systèmes nationaux et régionaux de recherche agricole;
  • en s'assurant que les politiques et les programmes de sécurité alimentaire prennent appui sur les résultats des recherches.

Grâce à ces mesures, les agriculteurs dans les pays partenaires auront un meilleur accès aux nouvelles techniques et aux conseils spécialisés dont ils ont besoin pour que leurs activités agricoles suivent le rythme de la demande.

Conclusion

Tant que la faim et la malnutrition continueront d'exister, les personnes les plus pauvres de la planète lutteront pour assurer leur survie et leur santé. La stratégie du Canada sur la sécurité alimentaire s'attaquera au problème en utilisant chaque dollar investi pour apporter des bienfaits durables aux personnes qui ont besoin d'aide pour se sortir de la pauvreté et satisfaire leurs besoins essentiels.

À court terme, la stratégie renforcera la sécurité alimentaire en améliorant l'accès à des aliments nutritifs et de qualité.

À moyen et à long terme, elle visera l'amélioration du développement et de la recherche agricole, de même que l'accès par un plus grand nombre de personnes à des aliments sains et nutritifs en quantité suffisante pour assurer leur subsistance et celle de leur famille.

Le Canada examinera ses progrès par rapport à sa stratégie sur la sécurité alimentaire et fera régulièrement le bilan des progrès et des leçons retenues, s'il y a lieu. Toutes les activités liées à l'élaboration et à la mise en œuvre de la présente stratégie sont conformes à la Loi sur la responsabilité en matière d'aide au développement officielle.

Formats de rechange

Version complète

La Stratégie sur la sécurité alimentaire (PDF, 276 Ko, 10 pages)

Version abrégée

Plan d'action du Canada SUR l'efficacité de l'aide : Sécurité Alimentaire (PDF, 430 Ko,3 pages)

Note : Si vous ne pouvez accéder aux documents fournis dans un format de rechange, veuillez visiter la page d'aide.