Gouvernement du Canada

Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada

www.international.gc.ca

Organisation mondiale de la Santé

Table des matières

En vedette

Dans l'actualité

Banque de projets

Renseignements supplémentaires

Organisation mondiale de la Santé (OMS)
© Naziffa

Aperçu

Fondée en 1948, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) représente le plus grand organisme spécialisé des Nations Unies. Elle a comme objectif général d'amener tous les peuples du monde au niveau de santé le plus élevé possible. Elle exerce un leadership dans les questions en matière de santé mondiale et dans les recherches sur la santé. Elle établit des normes et des standards, fournit du soutien technique aux pays et surveille le suivi des tendances en matière de santé.

Le Canada, un membre fondateur de l'OMS, a terminé son plus récent mandat de trois ans au conseil d'administration en mai 2012 et siège maintenant en tant qu'observateur.

Santé Canada dirige les relations du Canada avec l'OMS, tandis que le ministère des Affaires étrangères, Commerce de Développement fournit la contribution obligatoire du Canada à l'OMS (environ 14 millions de dollars par année).

Le Canada travaille en étroite collaboration avec l'OMS afin de réduire l'incidence des maladies à l'échelle mondiale, comme la poliomyélite, le VIH/sida, la tuberculose et le paludisme et d'améliorer la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants, y compris la nutrition. Le Canada offre un appui solide aux initiatives de l'OMS comme :

Le Canada travaille également avec l'OMS pour soutenir des programmes de santé nationaux comme celui en Haïti et le projet de premier plan pour l'éradication de la poliomyélite en Afghanistan, et avec les bureaux régionaux de l'OMS comme l'Organisation panaméricaine de la santé.

Sa composition quasi universelle et son solide pouvoir de mobilisation font de l'OMS la principale organisation multilatérale capable de mobiliser et de coordonner l'action internationale en matière de santé mondiale, particulièrement dans l'atteinte des Objectifs du Millénaire pour le développement.

Priorités

Les objectifs de l'OMS correspondent étroitement à deux des thèmes prioritaires en matière de développement international du Canada : assurer l'avenir des enfants et des jeunes et accroître la sécurité alimentaire.

Enfants et jeunes

L'OMS héberge le Partenariat pour la santé de la mère, du nouveau-né et de l'enfant, et est un chef de file dans l'élaboration de normes et de lignes directrices pour améliorer la santé des enfants et des jeunes. L'OMS est un partenaire multilatéral clé du Canada dans la mise en œuvre de l'Initiative de Muskoka — l'engagement du Canada pour améliorer la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants.

Le premier ministre du Canada Stephen Harper et le président de la Tanzanie Jakaya Kikwete coprésident la Commission d'information et de responsabilisation pour la santé de la femme et de l'enfant des Nations Unies chargée de surveiller le suivi des engagements mondiaux à l'égard de la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants, et veiller à sauver autant de vies que possible.

Sécurité alimentaire

L'OMS est un important partenaire du Canada pour accroître la sécurité alimentaire. Elle a élaboré un cadre complet de mesures pour la crise alimentaire mondiale, y compris des lignes directrices et des normes, et a réalisé des sondages à l'échelle de la planète sur les carences nutritionnelles.

L'OMS a récemment établi des cibles mondiales en matière de nutrition, dans le cadre de son Plan de mise en oeuvre sur la nutrition des mères, des nouveau-nés et des enfants (en anglais). Le Canada appuie l'OMS afin de soutenir les efforts déployés par les pays pour renforcer la nutrition, y compris l'Initiative REACH (Augmenter les interventions en nutrition), un mécanisme onusien de coordination entre l'OMS, le PAM, l'UNICEF et l'Organisation pour l'alimentation et l'agriculture, qui vise à aider les gouvernements nationaux à augmenter les interventions en nutrition. L'OMS fait également partie du mouvement SUN (en anglais), un appel mondial à l'action contre la malnutrition chez les femmes et les enfants.

Stratégie de collaboration avec le FIDA

Le travail du Canada en matière de développement avec l'OMS est axé sur les deux objectifs stratégiques suivants :

  1. Renforcer le partenariat du Canada avec l'OMS en soutien aux priorités du développement dans le domaine de la santé, particulièrement ayant trait à la santé des mères, des nouveau-nés, et des enfants, et de la nutrition.
  2. Appuyer l'OMS en tant que partenaire institutionnel clé, en favorisant une organisation plus efficace et plus solide.

Réalisations

Grâce au soutien du Canada et d'autres donateurs, l'OMS a permis de :

  • réduire le nombre de cas de poliomyélite de plus de 99 % depuis 1988, année du lancement de l'Initiative mondiale pour l'éradication de la poliomyélite (en anglais) ce qui a empêché 350 000 enfants par année d'être paralysé par la maladie, et il reste deux pays dans le monde où cette maladie est endémique encore;
  • vacciner 7 millions d'enfants contre la polio en Afghanistan en 2011 par l'entremise de l'Initiative mondiale pour l'éradication de la poliomyélite;
  • fournir des médicaments de grande qualité et à moindre coût contre la tuberculose, ainsi que de l'assistance technique dans plus de 93 pays, ce qui s'est traduit par la fourniture de plus de 20 millions de traitements aux patients par l'entremise du Dispositif mondial pour l'approvisionnement en médicaments (en anglais);
  • dépister plus de 140 000 nouveaux cas de tuberculose, de sauver 70 000 vies et de prévenir plus de 1,4 million de nouvelles infections entre 2010 et 2011 par l'entremise du Fonds pour l'extension des services de lutte antituberculeuse du partenariat Halte à la tuberculose;
  • renforcer la coopération réciproque avec l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et l'Organisation mondiale de la santé animale dans le but de mieux gérer la menace de la grippe aviaire et de la pandémie de grippe;
  • réduire les effets de la pandémie de grippe H1N1 dans les pays en développement par un soutien des activités liées à l'administration du vaccin contre la grippe H1N1 qui sont réalisées dans les pays;
  • contribuer à l'élaboration d'un cadre pour faire en sorte que l'on respecte les engagements de ressources pour la santé des femmes et des enfants et qu'on mesure les résultats par l'entremise de son travail à la Commission d'information et de responsabilisation pour la santé de la femme et de l'enfant des Nations Unies.