Gouvernement du Canada

Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada

www.international.gc.ca

Groupe consultatif pour la recherche agricole internationale

Table des matières

En vedette

Dans l'actualité

Banque de projets


Renseignements supplémentaires (en anglais)

Groupe consultatif pour la recherche agricole internationale (GCRAI)

© PABRA/Jean Claude Rubyogo

Aperçu

Le Groupe consultatif pour la recherche agricole internationale (GCRAI) est un partenariat mondial de recherche agricole pour un futur sans faim. Le GCRAI travaille afin de réduire la pauvreté rurale, d'accroître la sécurité alimentaire, d'améliorer la santé humaine et la nutrition et d'assurer une gestion plus durable des ressources naturelles. Il s'agit de la plus grande organisation de recherche agricole au monde; elle compte 15 centres de recherche internationaux et ses membres travaillent dans plus de 100 pays.

Le Canada fait partie des membres fondateurs du GCRAI et soutient activement ses activités depuis 1971. Le Canada reconnaît que la recherche agricole est essentielle à la lutte contre la faim et la pauvreté dans les pays en développement. Le Canada se classe parmi ses principaux donateurs et siège au Conseil du Fonds du GCRAI (en anglais).

Entre 1995 et 2012, le Canada a soutenu le Fonds de liaison GCRAI — Canada, qui fournissait des subventions annuelles aux projets de recherches menés conjointement par les chercheurs du GCIAR et les chercheurs canadiens. Le Fonds de liaison a permis à 16 universités canadiennes de travailler en partenariat avec 15 centres du GCRAI sur des projets visant à régler des problèmes mondiaux d'insécurité alimentaire et de nutrition.

En octobre 2009, lors du dévoilement de sa stratégie sur la sécurité alimentaire, le Canada a annoncé qu'elle accorderait 32,5 millions de dollars sur trois ans en nouveaux fonds pour soutenir deux programmes du GCRAI. Ces programmes portent sur les carences en micronutriments et les changements climatiques et visent à résoudre les problèmes connexes à l'aide de connaissances, de technologies et de ressources. Ces fonds permettent, en partie, de respecter l'engagement pris par le Canada lors du G-8 en 2009 dans le cadre de l'Initiative de L'Aquila pour la sécurité alimentaire (en anglais).

Priorités

Le mandat du GCRAI correspond étroitement à deux des priorités thématiques de développement international du Canada : accroître la sécurité alimentaire et favoriser une croissance économique durable. Le GCRAI contribue également à la priorité thématique d'assurer l'avenir des enfants et des jeunes en améliorant l'état nutritionnel des enfants par la fortification des cultures vivrières.

Sécurité alimentaire

Le GCRAI est un partenaire clé du Canada pour accroître la sécurité alimentaire. La Stratégie du Canada sur la sécurité alimentaire (PDF, 278 Ko, 10 pages) prévoit que l'ACDI travaillera avec le GCRAI pour accroître la valeur nutritive des cultures, rehausser la résistance des systèmes agricoles aux changements climatiques et renforcer les systèmes de recherche agricole nationaux et régionaux.

Croissance économique

Le GCRAI mène des recherches qui se traduisent par l'augmentation du rendement des cultures et de leur valeur nutritive. Ces travaux aident aussi les petits exploitants agricoles à gérer de manière durable les ressources naturelles et le bétail. En faisant pousser des cultures de meilleure qualité et en plus grande quantité, les petits exploitants peuvent mieux subvenir à leurs besoins, susciter des occasions de revenus, améliorer leur accès aux marchés et générer de la croissance économique.

Stratégie de collaboration avec le GCRAI

Le travail du Canada en matière de développement international avec le GCRAI est axé sur les quatre objectifs stratégiques suivants :

  1. Encourager le GCRAI à intégrer pleinement les questions d'égalité entre les femmes et les hommes et de viabilité de l'environnement dans sa nouvelle approche pour améliorer la productivité et la valeur nutritive des cultures des petits exploitants agricoles.
  2. Encourager de nouveaux partenariats plus solides entre le GCRAI et le Canada à l'échelle internationale, nationale et régionale, ainsi qu'avec le secteur privé.
  3. Collaborer avec le GCRAI afin d'élargir le programme nutritionnel HarvestPlus (en anglais), élaborer le nouveau programme lié aux changements climatiques, à l'agriculture et à la sécurité alimentaire (en anglais) et établir des liens avec d'autres initiatives en santé et en nutrition dans ces secteurs.
  4. Continuer d'insister auprès du GCRAI afin qu'il adopte rapidement des réformes sur la gouvernance, des programmes stratégiques et intégrés et une meilleure gestion financière du système.

Réalisations

Au cours d'une période de 40 ans, le système du GCRAI, grâce au soutien du Canada et d'autres donateurs, a permis de :

  • améliorer les cultures de blé, de maïs et de riz dans les pays en développement, ce qui a produit des retombées de plus de 10 milliards de dollars américains par année;
  • déclencher la production de denrées alimentaires supplémentaires dans les pays en développement — soit 9 $ de denrées de plus pour chaque dollar investi dans la recherche par le GCRAI;
  • accroître la consommation alimentaire moyenne par habitant;
  • prévenir la malnutrition chez au moins 13 millions d'enfants, surtout en Asie du Sud;
  • accroître la production alimentaire dans les pays en développement;
  • réduire le prix des céréales à l'échelle mondiale;
  • favoriser l'amélioration génétique des cultures;
  • réaliser des gains de rendement moyens de 20 % dans la culture de maïs résistant à la sécheresse sur 1 million d'hectares de terres en Afrique.

Note : Si vous ne pouvez accéder aux documents fournis dans un format de rechange, veuillez visiter la page d'aide.