Gouvernement du Canada

Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada

www.international.gc.ca

Le Canada au Pérou

Bâtir la confiance à l'ancienne : en la gagnant

Quiruvilca, une ville qui vit au rythme de l'activité minière © MAECD-DFATD/Sacha Levasseur
Quiruvilca, une ville qui vit au rythme de l'activité minière.

Dans les districts de Quiruvilca, d'Usquil et de Sanagoran, situés dans le contrefort andin du Pérou, la vie peut être assez difficile. Il y a très peu d'emplois disponibles qui permettraient de gagner un revenu décent.

Donc, lorsqu'une initiative est mise en œuvre pour aider à améliorer les conditions économiques et financières de quelque 2 000 résidents (dont plusieurs femmes), elle ne passe pas inaperçue.

C'est justement le cas d'un projet financé par le Canada, qui a notamment le mérite de montrer comment il est possible d'établir des alliances fécondes entre des organisations de la société civile et des entreprises privées, et comment de tels partenariats peuvent contribuer à optimiser les retombées des projets de développement et venir en aide à des populations motivées, mais souvent laissées pour compte.

Dirigée par le MAECD et mis en œuvre par CARE (CARE Canada et CARE Pérou) et Minera Barrick Misquichilca, une filiale minière de Barrick Gold, l'initiative canadienne a changé la vie d'un grand nombre de petits entrepreneurs qui souhaitaient acquérir de nouvelles compétences techniques, de même que les aptitudes nécessaires pour créer de nouveaux débouchés sur le marché et sur les chaînes d'approvisionnement.

Concrètement, quelque 1 152 bénéficiaires (dont 43 % de femmes) ont reçu une formation afin d'améliorer leurs capacités techniques et en gestion; 971 participants ont bénéficié d'une assistance technique, et 48 autres ont été choisis pour aller un peu plus loin et recevoir la formation nécessaire pour fournir une assistance technique durable à leur collectivité, une fois le projet terminé.

Une délégation du MAECD est témoin de l'impact positif des partenariats pour le développement dans la région de La Libertad © MAECD-DFATD/Sacha Levasseur
Une délégation du MAECD est témoin de l'impact positif des partenariats pour le développement dans la région de La Libertad

Roxana Sandoval, âgée de 22 ans, apprécie grandement ses compétences nouvellement acquises. Elle et sa famille sont sur la voie de devenir financièrement autonomes et elles ont pris des mesures pour garantir la croissance de leur entreprise.

« J'ai appris à faire du fromage, du yogourt et du caramel de meilleure qualité avec le lait de nos cinq vaches. Avant, on ne créait qu'un seul produit de faible qualité », dit-elle. Grâce à ces améliorations, Roxana a obtenu récemment un prix pour ses produits laitiers lors d'une foire agricole qui a eu lieu dans son district.

Établir des alliances avec le secteur privé au Pérou constitue une stratégie relativement nouvelle pour les représentants du programme canadien d'aide au développement, mais ils sont déterminés à donner suite au thème prioritaire du Canada qu'est la croissance économique durable, afin de favoriser la croissance des entreprises et d'accroître les possibilités d'apprentissage.

Dans le cas de l'entreprise Barrick, l'expérience s'est révélée suffisamment positive pour que l'on souhaite mettre en œuvre des initiatives semblables dans différentes régions du Pérou, en collaboration avec d'autres ONG. D'autres entreprises suivent avec intérêt l'initiative de Barrick.

Depuis 2011, le gouvernement du Canada a signé quatre alliances avec des sociétés minières canadiennes et recueilli des appuis financiers qui ont rendu possible le lancement de projets dans quatre régions du Pérou. Tous ces projets ont été mis en œuvre par des ONG canadiennes et péruviennes, et exécutés en collaboration avec des administrations municipales et d'autres associations locales. D'autres alliances sont même envisagées en Colombie et en Bolivie.

Membre de la communauté de Quiruvilca  © MAECD-DFATD/Sacha Levasseur
Membre de la communauté de Quiruvilca.

Ce travail d'équipe — réunissant des représentants du secteur privé, de la collectivité et de la société civile — favorise, il va sans dire, l'émergence d'un climat de confiance, facteur essentiel à la réussite de projets de développement local. Des projets qui, au bout du compte, dépendent au plus haut point de l'intervention éclairée des bons intervenants dans le processus de prise de décisions.

Manuela Hillenbrand et Victor Bazan, gestionnaires des relations avec les collectivités chez Barrick, sont d'accord : « La transparence dont font preuve tous les intervenants générera des retombées durables, et fera en sorte que les relations à venir — une nécessité compte tenu de la nature de notre travail au Pérou — reposent sur une meilleure compréhension des besoins et des intérêts de tous. »

L'initiative canado-péruvienne dans les trois districts susmentionnés soutient deux des trois thèmes prioritaires qui orientent le travail du Canada en développement international : accroître la sécurité alimentaire et favoriser une croissance économique durable. Cette initiative s'inscrit dans le cadre des efforts déployés pour atteindre le premier et le huitième des huit Objectifs du Millénaire, soit réduire l'extrême pauvreté et la faim (OMD 1) et mettre en place un partenariat pour le développement (OMD 8).