Gouvernement du Canada

Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada

www.international.gc.ca

Le gouvernement Harper appuie l'innovation dans la lutte contre la tuberculose, le paludisme et le VIH/sida

Le 13 mai 2013

Ottawa (Ontario) — Le Canada maintient son rôle de chef de file dans la lutte contre trois des maladies les plus dévastatrices au monde : la tuberculose, le paludisme et le VIH/sida, a annoncé l'honorable Julian Fantino, ministre de la Coopération internationale, après avoir rencontré Mark Dybul, le nouveau directeur exécutif du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme.

« Le Canada est un leader sur la scène internationale dans la lutte contre des maladies mortelles, comme le paludisme, et ne cessera de l'être, a affirmé le ministre Fantino. Avec notre appui au Fonds mondial, nous aidons à sauver la vie de mères, de nouveau-nés et de jeunes enfants qui sont particulièrement vulnérables à la tuberculose, au paludisme et au VIH/sida. »

Afin de réaffirmer la détermination du Canada en ce sens, le ministre Fantino a annoncé aujourd'hui l'octroi de fonds supplémentaires au Fonds pour des médicaments antipaludéens à des prix abordables (AMFm). L'AMFm vise à sauver des vies en garantissant aux patients un accès facile à une thérapie combinée à base d'artémisinine (ACT), le traitement le plus efficace contre le paludisme. Grâce à une approche novatrice faisant intervenir des fabricants et des acheteurs du secteur privé, l'AMFm s'efforce de réduire le prix de l'ACT et d'en accroître la disponibilité dans les centres de distribution privés, une grande source de médicaments dans la plupart des pays en développement. Avec l'appui du Canada et d'autres donateurs internationaux, environ 43 000 vies devraient être sauvées en 2013 grâce à cette initiative, qui permettra d'offrir environ 120 millions de traitements reposant sur les médicaments antipaludéens les plus efficaces.

« Le Canada a toujours appuyé le Fonds mondial depuis sa création en 2002, a déclaré Mark Dybul. Le Fonds mondial et l'ACDI travaillent également de près dans de nombreux pays africains et ont obtenu des résultats remarquables dans la lutte contre ces trois maladies. En travaillant ensemble, nous pouvons éradiquer ces pandémies. »

Le Canada appuie le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme depuis sa création. Le Fonds mondial a comme objectif d'accroître considérablement les ressources pour lutter contre ces trois maladies. L'organisation investit dans des programmes de prévention, de traitement et de soins menés à grande échelle et appuie les systèmes de santé nationaux et les travailleurs de la santé dans les régions les plus pauvres du monde. Le Fonds mondial a accru l'accès à des médicaments essentiels à la survie aux personnes qui en avaient le plus besoin et a sauvé environ 8,7 millions de vies à ce jour, soit quelque 100 000 vies par mois ces dernières années.

Dans la lutte contre la tuberculose, le Canada est un ardent allié du Fonds mondial. Le Fonds mondial, quant à lui, est le plus grand donateur international, versant environ 82 % de l'ensemble des fonds internationaux destinés à la tuberculose. Voici les réalisations dans le dossier de la tuberculose jusqu'à présent :

  • La détection et le traitement de 9,7 millions de cas de tuberculose.
  • Le traitement de 64 000 personnes atteintes de tuberculose multirésistante, qui demeure très préoccupante à l'échelle mondiale.
  • La prestation de 5,2 millions de services en matière de tuberculose et de VIH (comme le dépistage des co-infections) — plus du double du nombre enregistré à la fin de 2010.

Le Plan d'action économique 2013 réaffirme l'engagement du Canada à élargir les services de prévention, de soins et de traitement aux personnes les plus vulnérables à la tuberculose, au paludisme et au VIH/sida. Le nouveau ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement continuera à assumer le mandat de réduction de la pauvreté et permettra d'apporter une aide plus efficace, plus transparente et mieux ciblée pour continuer à améliorer le sort des populations démunies à l'échelle de la planète.

— 30 —

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Daniel Bezalel Richardsen
Attaché de presse du ministre de la Coopération internationale
Téléphone : 819-953-6238
Courriel : danielbezalel.richardsen@acdi-cida.gc.ca

Bureau des relations avec les médias
Agence canadienne de développement international (ACDI)
Téléphone : 819-953-6534
Courriel : media@acdi-cida.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @ACDI_CA


Fiche d'information

Fonds pour des médicaments antipaludéens à des prix abordables contre le paludisme

Le ministre Fantino a annoncé aujourd'hui que le Canada verserait 20 millions de dollars supplémentaires à l'appui du Fonds pour des médicaments antipaludéens à des prix abordables (AMFm), géré par le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, portant ainsi le montant total de l'aide canadienne à cette initiative à 40 millions de dollars depuis 2012.

L'AMFm vise à sauver des vies en garantissant aux patients un accès facile à une thérapie combinée à base d'artémisinine (ACT), le traitement le plus efficace contre le paludisme. Grâce à une approche novatrice faisant intervenir des fabricants et des acheteurs du secteur privé, l'AMFm s'efforce de réduire le prix de l'ACT et d'en accroître la disponibilité dans les centres de distribution privés, une grande source de médicaments dans la plupart des pays en développement.

Dans le cadre de l'AMFm, les pays bénéficiaires réalisent des activités en faveur d'un usage sécuritaire et adéquat de l'ACT, notamment de la formation, de la supervision et des campagnes de marketing et d'information. De plus, ils s'efforcent d'atteindre les populations vulnérables pour s'assurer qu'elles sont mieux sensibilisées à l'efficacité de l'ACT. À l'heure actuelle, le programme est mené dans huit pays : Cambodge, Ghana, Kenya, Madagascar, Niger, Nigéria, Tanzanie et Ouganda.

Puisque les enfants de moins de cinq ans et les femmes enceintes sont les plus vulnérables au paludisme, le soutien accordé à cette initiative s'aligne bien sur la Stratégie de l'ACDI sur les enfants et les jeunes et sur l'engagement du Canada à l'égard de l'Initiative de Muskoka. L'AMFm concorde également avec l'engagement du Canada de faire du secteur privé un partenaire clé du développement, puisque cette initiative tient compte du rôle important du secteur privé dans la distribution du médicament antipaludéen.

Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme

Le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme a comme objectif d'accroître considérablement les ressources pour lutter contre les trois maladies les plus dévastatrices au monde et de diriger ces ressources vers les régions qui en ont le plus besoin. Avec l'appui de ses partenaires, dont le gouvernement du Canada, le Fonds mondial a soutenu des programmes de lutte contre le VIH/sida, la tuberculose et le paludisme dans 151 pays.

En ce qui concerne le VIH/sida, les programmes soutenus par le Fonds mondial offrent actuellement la thérapie antirétrovirale (traitement du VIH) à 4,2 millions de personnes. Dans le cadre de la lutte contre le paludisme, les bénéficiaires de subventions du Fonds mondial ont distribué 310 millions de moustiquaires imprégnées d'insecticide pour prévenir le paludisme et ont traité 260 millions de cas de paludisme.