Gouvernement du Canada

Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada

www.international.gc.ca

Le Canada appuie la bonne gouvernance en Afrique du Sud

Le 9 mai 2013

Le Cap (Afrique du Sud) — Les Canadiens et les Sud-Africains croient qu'il est possible d'assurer le développement durable au moyen d'une bonne gouvernance. Aujourd'hui, lors d'une cérémonie de signature avec Pravin Gordhan, ministre sud-african des Finances, l'honorable Julian Fantino, ministre de la Coopération internationale, a annoncé un nouveau projet visant à aider le gouvernement de l'Afrique du Sud à renforcer les institutions publiques qui sont capables d'offrir des services de qualité à la population.

© ACDI-CIDA
Le ministre Julian Fantino a conclu un accord avec le ministre des Finances de l’Afrique du Sud, Pravin Gordhan, visant à accroître le soutien du Canada en faveur de l’amélioration du rendement des organismes gouvernementaux sud-africains.

« Je suis heureux d'être en Afrique du Sud pour annoncer cette initiative stratégique, qui s'inscrit dans la tradition d'une coopération technique fructueuse entre le Canada et l'Afrique du Sud et qui fait ressortir la relation importante qu'entretiennent les deux pays, a affirmé le ministre Fantino. Le soutien du Canada aidera le gouvernement de l'Afrique du Sud à répondre aux besoins de sa population. Il permettra également de réaliser des progrès économiques et sociaux en Afrique du Sud, ce qui est important non seulement pour les Sud-Africains, mais aussi pour tout le continent. »

Le développement prometteur réalisé en Afrique du Sud au cours des dernières années a transformé le lien entre ce pays et le Canada. Il ne s'agit plus d'une relation d'aide, mais d'un partenariat. L'annonce stratégique d'aujourd'hui permettra d'assurer que les investissements historiques en matière de développement en Afrique du Sud et dans la région avoisinante seront soutenus par un système national robuste dans l'avenir. Le projet intitulé « Édification d'un État compétent », réalisé par l'entremise de l'Unité de l'assistance technique du Trésor national du gouvernement sud africain, soutiendra la prestation de services publics de qualité à la population, en particulier aux groupes marginalisés. Ce projet visera également à renforcer la responsabilisation du gouvernement en offrant de la formation et un soutien technique aux ministères pour aider ceux-ci à élaborer leurs politiques, à gérer les services à la population et à faire le suivi de leur rendement. Le projet sera mis en œuvre en collaboration avec le ministère sud-africain de la Surveillance et de l'Évaluation de la performance du Bureau du président.

Le Plan d'action économique 2013 du Canada concrétise l'engagement du pays à l'égard des investissements en développement international dans des secteurs comme la bonne gouvernance. Le nouveau ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement conservera le mandat de réduction de la pauvreté. La fusion permettra au gouvernement canadien de continuer d'apporter une aide plus efficace, plus transparente et mieux ciblée pour améliorer le sort des populations démunies à l'échelle de la planète.

— 30 —

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Daniel Bezalel Richardsen
Attaché de presse du ministre de la Coopération internationale
Téléphone : 819-953-6238
Courriel : danielbezalel.richardsen@acdi-cida.gc.ca

Bureau des relations avec les médias
Agence canadienne de développement international (ACDI)
Téléphone : 819-953-6534
Courriel : media@acdi-cida.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @ACDI_CA


Fiche d'information

Le Canada appuie la bonne gouvernance en Afrique du

L'annonce faite aujourd'hui d'une contribution de 10 millions de dollars sur cinq ans s'inscrit dans la tradition d'une coopération technique fructueuse entre le Canada et l'Afrique du Sud. Le projet intitulé « Édification d'un État compétent » mise sur l'intérêt continu exprimé par le gouvernement sud-africain d'aller chercher l'expertise nécessaire, y compris au Canada, pour revitaliser et professionnaliser sa fonction publique.

Le gouvernement sud-africain est résolu à moderniser sa fonction publique pour accroître son efficacité et son efficience. Soucieux d'accélérer le processus de transformation, il a créé l'Unité de l'assistance technique en 2001, au sein du ministère des Finances. Cette unité apporte un soutien technique aux ministères à tous les niveaux pour aider ceux-ci à remplir leurs mandats respectifs. Cette initiative vise à renforcer la capacité du gouvernement à offrir des services publics à la population, et plus particulièrement aux groupes marginalisés. Elle vise également à renforcer la responsabilisation du gouvernement en offrant de la formation et un soutien technique aux ministères pour aider ceux-ci à élaborer leurs politiques, à gérer les services à la population et à faire le suivi de leur rendement.

Le Canada appuie l'Unité de l'assistance technique depuis 2007 en vue de renforcer la capacité des institutions publiques à fournir des services aux Sud-africains désavantagés. Cet appui a déjà donné des résultats concrets. Ainsi, grâce au soutien technique et aux conseils stratégiques donnés aux administrations locales dans le cadre du projet précédent financé par l'ACDI, des centres communautaires polyvalents ont été créés dans des municipalités mal desservies un peu partout au pays. Plus de cinq millions de Sud-africains vivent maintenant à proximité de l'un de ces centres, où ils ont accès à un éventail de services (soins de santé de base, éducation, développement des compétences, et possibilités d'emploi).

De plus, l'expérience a montré que l'accès à l'expertise et aux modèles institutionnels canadiens a largement contribué à l'adoption de solutions novatrices par le gouvernement sud-africain. Ainsi, le ministère de l'Évaluation et du Suivi du rendement au sein de la Présidence sud-africaine (un partenaire dans ce projet) utilisera les connaissances, l'expérience et les compétences techniques canadiennes pour promouvoir une responsabilisation accrue au sein de la fonction publique sud-africaine.