Gouvernement du Canada

Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada

www.international.gc.ca

Le ministre Paradis se rend en Haïti pour évaluer les progrès réalisés et les défis à relever

Le 28 août 2013

PORT-AU-PRINCE (Haïti) — Dans le cadre de son premier voyage international depuis qu'il a été nommé ministre du Développement international et ministre de la Francophonie, l'honorable Christian Paradis s'est rendu en Haïti pour voir de ses propres yeux les progrès accomplis et les défis qu'il reste à relever en matière de développement.

« Les Canadiens et les Canadiennes sont des gens généreux et ils demeurent très préoccupés par les difficultés que vivent les Haïtiens et les Haïtiennes, a déclaré le ministre Paradis. Le Canada a fait des investissements importants pour aider le peuple haïtien, surtout en ce qui concerne la réinstallation des personnes qui vivaient dans des camps provisoires depuis le séisme. Cependant, il reste encore des défis à relever et nous encourageons le gouvernement d'Haïti à poursuivre les réformes de l'État et de l'administration publique, ainsi qu'à établir la primauté du droit. »

Le Canada appelle aussi avec insistance les acteurs politiques haïtiens à gérer les enjeux politiques et institutionnels de façon à ne pas nuire aux efforts de développement.

Alors qu'il était en Haïti, le ministre Paradis a annoncé une contribution de 6,6 millions de dollars pour maintenir l'appui que le Canada offre depuis 2006 au programme « Appui durable aux programmes de cantines scolaires » du Programme alimentaire mondial. Ce projet permet d'offrir un repas quotidien à des élèves afin de réduire la faim chronique et la malnutrition, d'améliorer les apprentissages et d'accroître l'assiduité scolaire.

Le Canada continue à jouer un rôle de premier plan à l’appui d’Haïti et de son peuple. Il revoit actuellement sa stratégie d’engagement à long terme avec Haïti pour s’assurer d’obtenir des résultats tangibles et durables pour le peuple haïtien et pour se montrer responsable envers les contribuables canadiens.

« Le Canada soutient le désir des Haïtiens à l'égard d'une aide au développement qui changera véritablement la vie des plus vulnérables, et celui du gouvernement haïtien de voir émerger une économie forte et autonome dont le fonctionnement des institutions publiques est stable et durable, a ajouté le ministre Paradis. Nous devons veiller à établir un plan d'action véritablement garant d'un avenir meilleur et durable pour tous les Haïtiens. »

Le ministre Paradis était également encouragé par l'engagement du gouvernement haïtien de définir un pacte de responsabilité mutuelle entre les partenaires de développement et les autorités haïtiennes. Le gouvernement pense que ce pacte devrait être défini le plus rapidement possible et comprendre des engagements précis, des résultats concrets et mesurables et un mécanisme de suivi. Un pacte de responsabilité mutuelle établi sous le leadership du gouvernement permettrait à tous les acteurs de s'entendre pour fixer des objectifs communs qui seraient réalisés selon des délais et des échéanciers établis à l'avance.

— 30 —

Pour obtenir de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Margaux Stastny, directrice des Communications
Bureau du ministre du Développement international
Téléphone : 819-953-6238
Courriel : margaux.stastny@international.gc.ca

Bureau des relations avec les médias
Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada (MAECD)
Téléphone : 819-995-1874
Courriel : media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @MAECDCanada

Fiche d'information

Lors de sa visite en Haïti, le ministre Paradis a eu l'occasion d'évaluer la situation actuelle du pays au chapitre du développement et de discuter des besoins et des priorités d'Haïti avec des intervenants clés.

Le ministre a rencontré des représentants du gouvernement haïtien, dont le premier ministre Laurent Lamothe, des représentants d'organismes de développement canadiens et internationaux qui œuvrent en Haïti, ainsi que d'autres intervenants de la société civile et du secteur privé.

Par ailleurs, le ministre a visité :

Le Canada continue à répondre aux besoins immédiats en Haïti

Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada renouvelle son financement pour une initiative menée en Haïti :

  • « Appui durable aux programmes de cantines scolaires en Haïti » (6,6 millions de dollars pour l'exercice 2013-2014, par l'intermédiaire du Programme alimentaire mondial) : Dans le cadre de ce projet, environ 230 000 élèves obtiendront un repas nutritif tous les jours pendant un an. Les cantines scolaires aident à réduire la faim chronique et la malnutrition, à augmenter le taux de fréquentation à l'école primaire et à améliorer les résultats scolaires des élèves. Le projet soutient également l'économie locale puisque jusqu'à 25 % du riz utilisé sera acheté auprès d'agriculteurs locaux.

Depuis des années, le Canada appuie sans réserve les programmes de cantines scolaires établis en Haïti par le Programme alimentaire mondial. En 2012, le Programme alimentaire mondial a fourni des repas à plus de 1,1 million d'enfants d'âge scolaire, et près de 238 000 d'entre eux dans 750 écoles ont reçu des repas grâce à la contribution du Canada.

Autres réalisations en Haïti

En 2011-2012, le Canada :

  • a permis à 330 000 femmes enceintes d'obtenir des soins obstétricaux de travailleurs de la santé qualifiés;
  • grâce à un appui consenti aux organismes des Nations Unies, a aidé à guérir 60 % des 33 000 patients haïtiens atteints de tuberculose et à détecter 5 200 nouveaux cas;
  • a fourni des services de soins de santé primaires essentiels à 80 000 femmes, hommes et enfants vivant dans le quartier Bas Delmas de Port-au-Prince;
  • grâce à un appui au Fonds des Nations Unies pour la population, a aidé à rendre plus sûrs pour les femmes 40 camps destinés aux survivants du séisme en installant un nouveau système d'éclairage à l'énergie solaire près des douches, des latrines et des points d'eau;
  • a amélioré les services financiers offerts à plus de 417 000 membres d'un réseau de coopératives d'épargne et de crédit en leur permettant de mieux gérer leurs finances et de profiter des débouchés économiques;
  • a aidé à inscrire quelque 200 000 citoyens dans le registre civil, leur donnant ainsi le statut juridique qui leur permet d'obtenir des services de base, de présenter des demandes de crédit, d'obtenir des titres de propriété ou de voter (depuis 2008, ce projet a permis d'atteindre plus de 5 millions de personnes, soit 90 % de la population adulte);
  • a aidé 35 000 enfants (dont la moitié sont des filles) à fréquenter l'école;
  • a fourni à 35 000 autres enfants issus de familles pauvres des trousses scolaires comprenant un sac à dos, des uniformes, des livres et des crayons;
  • a aidé des agriculteurs de trois régions à accroître d'environ 25 % leur production agricole, leur permettant ainsi d'avoir les aliments nécessaires pour nourrir leur famille;
  • a offert de la formation, des outils, des semences et du bétail à 13 800 familles (environ 69 000 personnes) pour les aider à produire leur propre nourriture et à améliorer leur nutrition;
  • par l'entremise d'un appui à l'Organisation internationale pour les migrations, a contribué à réinstaller environ 3 200 familles dans des camps offrant de meilleures conditions, a aidé près de 5 600 familles à passer d'un camp provisoire à un logement adéquat, et a empêché l'expulsion d'environ 20 000 personnes du camp où elles étaient installées.

En date de mars 2012, le Canada avait rempli son engagement de 400 millions de dollars ayant trait à la reconstruction et au redressement en Haïti, et il continue aujourd'hui d'aider ce pays dans ses efforts de développement à long terme.