Gouvernement du Canada

Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada

www.international.gc.ca

Évaluation du Programme pour le Honduras de l'ACDI pour la période 2002-2010

En 2002, l'ACDI a fait du Honduras un pays prioritaire pour l'aide publique au développement (APD) canadienne. Jusqu'en 2010, le programme de l'ACDI pour le Honduras avait versé 134,5 millions de dollars, ce qui a favorisé la prise en charge par le pays des initiatives de développement aux niveaux local, régional et central.

Pourquoi réaliser cette évaluation?

L'évaluation avait pour but de contribuer à l'amélioration du programme et de porter un jugement sur son rendement et sur les mécanismes de livraison utilisés entre 2002 et 2010. Elle a porté sur un échantillon de 26 projets représentant un financement total de 40 millions de dollars.

Quelles sont les constatations issues de l'évaluation?

Il ressort de l'évaluation que le programme est très pertinent et efficace et qu'il a permis de mettre en œuvre des projets fructueux touchant la santé et la sécurité alimentaire, ce qui a contribué aux objectifs de l'Agence et du Honduras en matière de réduction de la pauvreté.
  • Pertinence — Le haut degré de pertinence des projets du programme par rapport aux réalités honduriennes découle du fait que l'accent a été mis sur des projets et des partenariats locaux et régionaux, mais aussi de la forte concordance entre les priorités de l'ACDI et celles du Honduras, particulièrement en ce qui concerne la réduction de la pauvreté.
  • Efficacité — Les objectifs de développement fixés ont été atteints dans deux secteurs clés, soit la santé et la sécurité alimentaire, qui englobe la gestion des ressources naturelles, l'agriculture, la foresterie, l'approvisionnement en eau et l'assainissement ainsi que l'aménagement des bassins versants. Ces secteurs ont été efficaces, en particulier dans la lutte contre la maladie de Chagas et la prévention de la propagation des infections transmissibles sexuellement parmi les jeunes du Honduras. Cependant, les objectifs en matière d'éducation de base au Honduras accusent du retard.
  • Durabilité — Dans le cadre du programme, on a réussi à mettre en œuvre des initiatives destinées à faire sentir leur effet même une fois achevées et à maintenir les avantages procurés par l'investissement de l'ACDI. La participation d'intervenants locaux aux projets de l'ACDI assure pour l'avenir la présence de dirigeants communautaires formés et expérimentés au Honduras, qui pourront mettre à profit l'expérience acquise grâce à l'ACDI dans d'autres sphères contribuant aussi à la pérennité de l'investissement de cette dernière.
  • Thèmes transversaux — Les activités du programme dans les secteurs prioritaires de l'ACDI que sont l'égalité entre les sexes, la gouvernance et l'environnement (les thèmes transversaux) sont difficiles à évaluer globalement en raison de la variété des mécanismes de financement utilisés. Elles semblent toutefois satisfaisantes.
  • Cohérence — L'absence de discussions formelles sur la stratégie au niveau du programme a donné lieu à une coordination (cohérence) plutôt faible entre les directions générales de l'ACDI et les intervenants canadiens. La cohérence accrue des projets locaux et régionaux a toutefois permis leur poursuite durant la crise politique de 2009 au Honduras.
  • Efficience — Dans l'ensemble, le programme est exécuté de façon efficiente. L'efficience a été accrue du fait que les employés locaux ont regroupé leur savoir institutionnel.
  • Principes de gestion — Le recours à un agencement de projets menés aux échelons local, régional et central a permis au programme d'appuyer la prise en charge par le Honduras de la prestation de l'aide, comme le veut la Déclaration de Paris sur l'efficacité de l'aide au développement, et ce, même si la conjoncture dans le pays n'était pas propice à la prise en charge par le gouvernement central.
  • Gestion du rendement — L'élaboration et la mise en œuvre des cadres de mesure du rendement et de gestion du risque restent un processus permanent.
L'accroissement des discussions et des consultations entre les intervenants canadiens peut contribuer à améliorer la cohérence du programme là où elle est moins bonne.

Quelles sont les mesures à prendre en ce qui concerne le programme pour le Honduras?

  • Déploiement continu de multiples mécanismes pour la prestation de l'aide aux niveaux local, régional et central.
  • Attention accrue accordée aux processus conjoints, comme des ateliers et des groupes de travail qui favoriseront une coopération efficace entre les intervenants canadiens.
  • Intégration systématique dans la base de connaissances de l'ACDI de l'expérience et du savoir locaux générés par les professionnels du programme pour le Honduras.
  • Planification et suivi annuels systématiques des activités, notamment les dialogues politique et la coordination entre donateurs.

Format de rechange

Note : Si vous ne pouvez accéder aux documents fournis dans un format de rechange, veuillez visiter la page d'aide.

Évaluation du Programme pour le Honduras de l'ACDI pour la période 2002-2010 (PDF, 1,39 Mo, 110 pages)
Évaluation du Programme pour le Honduras de l'ACDI pour la période 2002-2010 — Faits saillants (PDF, 366 Ko, 1 page)