Gouvernement du Canada

Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada

www.international.gc.ca

Crise alimentaire et nutritionnelle de 2012 dans la région du Sahel

© PAM-WFP/Daouda Guirou

Selon les estimations des Nations Unies, 18,7 millions de personnes dans la région du Sahel, en Afrique de l'Ouest, ont été touchées par une crise alimentaire et nutritionnelle en 2012, en raison de la sécheresse, des pluies rares, des piètres récoltes, de la flambée des prix des aliments et des déplacements de populations.

En conséquence, plus d'un million d'enfants de moins de cinq ans risquaient de mourir de malnutrition aiguë sévère.

La situation humanitaire s'était aggravée dans la région en raison de l'insécurité et des conflits, et un grand nombre de personnes sont ainsi forcées de quitter leur foyer et de fuir la violence. L'accès humanitaire aux personnes dans le besoin était limité et l'acheminement de l'aide, plus difficile.

Les pays les plus touchés par la crise au Sahel en 2012 étaient le Mali, le Niger, le Burkina Faso, le Tchad, la Mauritanie, le Sénégal, la Gambie et le nord du Cameroun.

Le Canada est actuellement l'un des principaux intervenants de l'aide humanitaire dans la région du Sahel et a été l'un des premiers à prendre des mesures pour lutter contre la crise. Les interventions à l'échelle mondiale ont permis d'éviter une crise encore plus grave. La « saison maigre » (lorsque la nourriture de la dernière récolte est épuisée) est maintenant terminée. Il semblerait que les récoltes de la saison 2012-203 seront normales, mais la population de la région demeure vulnérable en ce qui a trait à l'insécurité alimentaire chronique et à la malnutrition.

Apprenez-en davantage sur ce que font les partenaires du Canada au Sahel grâce au soutien du MAECD. Ils ont fourni de l'aide alimentaire d'urgence, des produits non alimentaires essentiels (comme des trousses d'hygiène et des bâches), de l'appui au traitement de la malnutrition aiguë, de l'eau, des services d'assainissement de base, des soins de santé et des services de protection, et ce, dans certains des contextes les plus difficiles dans le monde.

Par exemple, grâce au soutien du Canada, le Programme alimentaire mondial (PAM) a fourni de l'aide alimentaire et nutritionnelle à six millions de personnes dans la région, et l'UNICEF et ses partenaires ont traité quelque 850 000 enfants souffrant de malnutrition aigüe sévère. En plus de sauver des vies, les organisations humanitaires ont appuyé les activités de subsistance visant à réduire la vulnérabilité des personnes touchées par la crise.

Jusqu'à maintenant :

En date de décembre 2012, le Canada avait alloué un total de 57,5 millions de dollars pour aider les personnes touchées par la crise, ce qui inclut la contribution de 10 millions de dollars annoncée le 7 août 2012. Ce financement humanitaire s'ajoute à la programmation en matière de développement à long terme du Canada dans la région, qui soutient les efforts de l'Afrique en vue d'améliorer la productivité agricole et de réduire l'insécurité alimentaire chronique.