Gouvernement du Canada

Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada

www.international.gc.ca

Le savoir-faire du Canada en matière d'éducation aide à former des travailleurs spécialisés en Tanzanie

© ACCC
Grâce au soutien du Canada, des étudiants du Collège technique qui participent au projet Éducation pour l'emploi de l’ACCC ont rendu visite aux employés des services municipaux d’Arusha.

L'éducation est la pierre angulaire sur laquelle se pose l'économie de tous les pays du monde, et c'est le cas au Canada. L'éducation est également un moteur essentiel de la croissance économique dans les pays en développement comme la Tanzanie, où la demande de travailleurs spécialisés demeure insatisfaite malgré le grand nombre de chercheurs d'emploi.

Pendant des générations, les familles tanzaniennes pauvres ont eu de la difficulté à assumer l'éducation de leurs enfants en raison de facteurs tels que les coûts, la malnutrition et les grandes distances les séparant des écoles. À cause du manque de fournitures scolaires adéquates et d'enseignants qualifiés, les enfants qui sont allés à l'école n'ont pas acquis les compétences dont ils avaient besoin. Or, depuis 12 ans, le Canada travaille en étroite collaboration avec le gouvernement tanzanien pour renforcer le système d'éducation de base et répondre à ces besoins. Ces efforts ont porté leurs fruits, car aujourd'hui, les garçons et les filles sont plus nombreux à fréquenter l'école et les enseignants sont mieux formés, ce qui facilite l'apprentissage des élèves.

Puisqu'un plus grand nombre d'élèves obtiennent leur diplôme d'études secondaires que jamais auparavant, de plus en plus de jeunes cherchent à acquérir les compétences qui leur permettront de trouver un emploi. Le Canada soutient la Tanzanie afin qu'elle puisse relever les défis auxquels est confronté son système de formation technique et professionnelle. En 2008, avec l'aide du Canada, l'Association des collèges communautaires du Canada (ACCC) a mis sur pied une nouvelle initiative appelée Éducation pour l'emploi, qui permet de concevoir et d'offrir des programmes de formation pour éduquer la prochaine génération de travailleurs en Tanzanie (ainsi qu'au Sénégal et au Mozambique).

© ACCC
Grâce à la formation en géologie appliquée qu’il a suivie au Mineral Resource Institute de la Tanzanie dans le cadre du programme Éducation pour l’emploi de l’ACCC, ce mineur peut effectuer des recherches en géologie et en exploration minière, en génie minier et en transformation des minéraux.

Le programme Éducation pour l'emploi a été conçu pour aider des étudiants tanzaniens à acquérir les compétences recherchées par les employeurs. Mis en œuvre en étroite collaboration avec des ministères gouvernementaux et des entreprises de trois des plus importants secteurs de la Tanzanie — le tourisme, les mines et l'agriculture — il est axé sur la formation de candidats qualifiés dotés de compétences recherchées sur le marché du travail. Les entreprises du secteur privé ont joué un rôle clé en définissant le type de compétences qu'elles recherchent chez les personnes qu'elles désirent embaucher et en permettant aux étudiants d'acquérir de l'expérience en cours d'emploi, afin qu'ils mettent en pratique leurs nouvelles compétences. L'ACCC a joué un rôle important pour ce qui est de créer des liens entre les besoins du secteur privé et le système d'éducation public.

Dans le cadre du projet, des collèges canadiens ont été associés à des établissements d'enseignement technique et professionnel tanzaniens, ce qui a permis à ceux-ci de profiter de l'expérience et du mentorat des collèges canadiens durant la conception et la mise en oeuvre des nouveaux programmes de formation. Ces derniers sont axés sur les techniques d'apprentissage pratique. Les étudiants passent du temps en classe, mais ils profitent également d'une formation en cours d'emploi. Des stages leur permettent de mettre leurs connaissances à l'épreuve et de créer des liens avec des entreprises locales. Ces expériences et ces relations conduisent souvent à des offres d'emploi au terme du programme.

Le programme Éducation pour l'emploi a facilité la mise sur pied de 12 partenariats institutionnels entre des collèges canadiens et tanzaniens, ce qui a permis de concevoir 24 programmes et de former jusqu'à 1 200 étudiants. Des ateliers de perfectionnement professionnel ont été offerts par 23 instituts techniques et centres de formation professionnelle à près de 1 300 étudiants qui travaillaient déjà, entre autres, dans des fermes, pour des sociétés minières et dans des hôtels.

© ACCC
Le programme technique de taille de pierres précieuses et de confection de bijoux a été développé en Tanzanie dans le cadre du programme Éducation pour l’emploi de l’ACCC et par l’entremise d’un partenariat entre le Collège technique d’Arusha et le Collège Camosun de Victoria, en Colombie-Britannique. Madawa, une récente diplômée, parle de ce qu’elle a appris.

Madawa, une des étudiantes, se dit satisfaite des compétences qu'elle a acquises : « Je me suis inscrite au programme de technique de confection de bijoux du Collège technique d'Arusha, car mon pays est riche en minéraux qu'il faut transformer, et les spécialistes dans ce domaine sont rares. J'ai reçu une excellente formation grâce à laquelle je pourrai trouver un emploi et soutenir le développement de mon pays. Je pourrai aussi suivre d'autres formations par la suite. »

D'autres participants au programme ont aussi bénéficié de la formation : en effet, 250 enseignants, 46 gestionnaires et 73 fonctionnaires ont acquis des connaissances sur les techniques de formation, le marché du travail, les indicateurs de rendement et le suivi des résultats.

Comme le projet Éducation pour l'emploi en Tanzanie tire à sa fin, le Canada s'est inspiré de cette réussite pour présenter un nouveau projet : le Programme d'amélioration de la formation en compétences pour l'emploi. (Grâce au soutien du Canada, l'ACCC travaillera de pair avec le ministère tanzanien de l'Éducation et de la Formation professionnelle, des associations d'employeurs et des établissements d'enseignement pour offrir à de jeunes Tanzaniens, de 2014 à 2019, des formations axées sur l'acquisition de compétences qui seront adaptées aux secteurs de l'extraction et du tourisme.

La réussite du programme Éducation pour l'emploi est le fruit d'un effort concerté de la part des partenaires du projet. Le rôle de chef de file du Canada dans le domaine de l'éducation a favorisé le développement des établissements de formation locaux. Le projet a aussi permis à des entreprises privées de contribuer à façonner la prochaine génération de travailleurs spécialisés tanzaniens. Le fait de répondre aux besoins des industries locales en matière d'emploi aidera ces dernières à devenir plus compétitives. Ces perspectives améliorent le potentiel économique des gens et, à long terme, la réussite de ces derniers contribuera à atteindre la stabilité économique en Tanzanie.