Gouvernement du Canada

Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada

www.international.gc.ca

Le Canada dirige des initiatives mondiales sur la sécurité alimentaire

Le 24 mai 2013

ROME, Italie — Le rôle de meneur du Canada dans le domaine de la sécurité alimentaire et de la nutrition contribue à la réduction de la pauvreté, de la faim et de la malnutrition dans les pays en développement. Aujourd'hui, le ministre de la Coopération internationale, l'honorable Julian Fantino, a participé à une table ronde à Rome, en Italie, pour discuter de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde et du rôle des partenariats avec le secteur privé.

« Assurer l'accès à des aliments sains et nutritifs est une priorité du Canada dans l'aide internationale qu'il offre aux pays en développement, a déclaré le ministre Fantino. Le Canada presse ses partenaires internationaux de saisir les occasions de faire participer le secteur privé à l'amélioration de la sécurité alimentaire dans les pays en développement. »

Pendant la table ronde, à laquelle ont assisté les dirigeants du Programme alimentaire mondial (PAM), du Fonds international de développement agricole (FIDA) et de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), le ministre Fantino a souligné l'engagement du Canada à réduire la pauvreté et à favoriser le développement durable dans les pays en développement en accroissant le rôle du secteur privé dans les domaines de l'agriculture, de la nutrition et la sécurité alimentaire.

© ACDI-CIDA
Le ministre Fantino a dirigé une table ronde sur la sécurité alimentaire et la nutrition à l'échelle mondiale, et l'engagement dans des partenariats avec le secteur privé.

À la suite de la table ronde, le ministre Fantino a annoncé un plus grand soutien au PAM pour aider à répondre aux besoins immédiats d'aide alimentaire et de nutrition des populations vulnérables dans le cadre de diverses situations humanitaires et d'insécurité alimentaire dans le monde entier, dans des pays tels que la Somalie, le Niger et le Yémen. Cet appui fait suite à l'appel humanitaire de 2013 lancé par le PAM.

De plus, le ministre Fantino a annoncé un soutien à la base logistique humanitaire du PAM à Djibouti. Ce centre logistique améliorera l'efficience et la rentabilité de l'aide alimentaire fournie par le PAM dans la Corne de l'Afrique.

 « Le Canada est le deuxième pays donateur en importance du PAM et il est l'un de nos alliés les plus précieux dans la lutte contre la faim, a déclaré la directrice exécutive du PAM, Mme Ertharin Cousin. Le leadership exercé par le Canada en matière de nutrition et de sécurité alimentaire contribue à assurer la capacité du PAM à répondre rapidement à des situations d'urgence et de crise, à poursuivre la canalisation de l'aide alimentaire, à trouver des solutions novatrices au problème de la malnutrition chronique et à assurer une planification et une gestion rigoureuses des ressources, facilitant ainsi notre capacité à maximiser le rapport coût-efficacité de nos opérations. »

Le ministre Fantino a aussi réitéré le soutien à long terme du Canada au FIDA dont la mission est de permettre à des personnes d'accroître leurs récoltes, de mieux gérer leurs terres et d'autres ressources naturelles, d'acquérir des compétences, de créer de petites entreprises, d'établir des organisations sur des assises solides et de prendre une plus grande part aux décisions touchant leur vie. Cet appui améliorera l'accès des personnes qui vivent dans les régions rurales à des technologies agricoles, à des services financiers, à des marchés et à des terres grâce à des solutions propres aux pays.

De plus, le Canada contribue au Programme d'adaptation de l'agriculture paysanne du FIDA. Ce programme aide des petits exploitants agricoles à réduire leurs pertes agricoles, à bénéficier d'un meilleur approvisionnement en eau et à utiliser cette dernière plus efficacement. Il contribuera aussi au renforcement des capacités des personnes et des collectivités à s'adapter aux conditions météorologiques difficiles.

« À titre de membre fondateur du FIDA, le Canada est depuis longtemps un important partenaire du Fonds, a dit M. Kanayo F. Nwanze, président du FIDA. Notre partenariat est fondé sur des priorités et des approches communes qui visent à assurer la sécurité alimentaire et nutritionnelle à l'échelle mondiale, que ce soit en permettant aux petits exploitants agricoles démunis d'avoir un meilleur accès à des services financiers et aux marchés, ou encore en les aidant à s'adapter aux changements climatiques et à atténuer les répercussions provoquées par ces derniers. De plus, nous reconnaissons tous deux la valeur du rôle essentiel et considérable que jouent les femmes dans tous les aspects de la production alimentaire et de la vie rurale. »

Le Canada continue de jouer un rôle de chef de file dans l'avancement de la sécurité alimentaire et de la nutrition à l'échelle mondiale, y compris en ce qui a trait à la nécessité d'adapter les pratiques et les intrants agricoles. Le Plan d'action économique de 2013 concrétise l'engagement du Canada à l'égard des investissements en développement international, y compris ceux qui visent à accroître la sécurité alimentaire et la nutrition. Le nouveau ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement continuera à assumer le mandat de réduction de la pauvreté et permettra d'apporter une aide plus efficace, plus transparente et mieux ciblée pour continuer à améliorer le sort des populations démunies à l'échelle de la planète.

— 30 —

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Daniel Bezalel Richardsen
Attaché de presse du ministre de la Coopération internationale
Téléphone : 819-953-6238
Courriel : danielbezalel.richardsen@acdi-cida.gc.ca

Bureau des relations avec les médias
Agence canadienne de développement international (ACDI)
Téléphone : 819-953-6534
Courriel : media@acdi-cida.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @ACDI_CA


Fiche d'information

Le ministre Fantino a dirigé une table ronde sur la sécurité alimentaire et la nutrition à l'échelle mondiale, et l'engagement dans des partenariats avec le secteur privé. D'autres personnes ont participé à cette table ronde, notamment :

  • M. James Fox, ambassadeur du Canada en Italie et représentant permanent du Canada auprès des organismes des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture.
  • M. José Graziano Da Silva, directeur général de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO);
  • M. Kanayo F. Nwanze, président du Fonds international de développement agricole (FIDA);
  •  Mme Ertharin Cousin, directrice exécutive du Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM);
  • S.E. David Lane, ambassadeur des États-Unis auprès des organismes des Nations Unies à Rome;
  • M. Yaya Olaniran, président du Comité de la sécurité alimentaire mondiale et représentant permanent du Nigéria auprès de la FAO.

Le Canada et le Programme alimentaire mondial

Le Canada est un partenaire de longue date du PAM. En 2012, le Canada venait au troisième rang de l'ensemble des donateurs au PAM et il était le deuxième pays donateur au PAM en importance. Le Canada a appuyé sa création en 1961, et a sans cesse soutenu sa mission au cours des 50 dernières années. Chaque année, le Canada répond généreusement aux appels lancés par le PAM. Ainsi, le Canada a fourni 96 millions de dollars au PAM à la suite des appels humanitaires que ce dernier a lancés en 2013 pour répondre aux besoins urgents de millions de personnes lors de crises humanitaires et de situations d'insécurité alimentaire dans des pays tels que la Somalie, le Niger et le Yémen.

Le Canada a aussi fourni 14 millions de dollars à la base logistique humanitaire du PAM à Djibouti. Cette base logistique humanitaire située à Djibouti aura une capacité de stockage de 40 000 tonnes métriques dans des silos de grande qualité et de 25 000 tonnes métriques de nourriture traditionnelle en sac. Elle disposera aussi de 2 500 mètres carrés pour le stockage de biens non alimentaires ainsi que d'un dépôt comptant 200 conteneurs. Cette base permettra notamment de raccourcir les délais d'acheminement de l'aide alimentaire aux bénéficiaires de l'Éthiopie et d'autres pays, dont le Soudan, le Soudan du Sud, le Kenya et la Somalie.

Le Canada et le Fonds international de développement agricole

Le Canada est l'un des membres fondateurs du FIDA. Depuis 1978, le FIDA a permet à plus de 400 millions de personnes d'accroître leurs récoltes, de mieux gérer leurs terres et d'autres ressources naturelles, d'acquérir des compétences, de créer de petites entreprises, d'établir des organisations sur des assises solides et de prendre une plus grande part aux décisions touchant leur vie.

Le Canada fournit 75 millions de dollars en appui au FIDA (2013-2015). Ce financement aidera à élargir l'accès des personnes pauvres qui habitent en région rurale à des technologies agricoles, à des services financiers, à des marchés, à des terres et à d'autres ressources naturelles afin d'améliorer la sécurité alimentaire et la nutrition. Il favorisera aussi une plus grande adoption de sources d'énergie renouvelables à l'échelle des fermes et des collectivités, et de technologies à faible coût pour aider les petits exploitants agricoles à améliorer leur productivité et à accroître leur résilience aux chocs économiques et climatiques qui peuvent avoir un impact sur leurs moyens de subsistance.

Le Programme d'adaptation de l'agriculture paysanne du FIDA a aussi reçu 19,9 millions de dollars pour aider les collectivités rurales pauvres qui vivent de l'agriculture à résister aux effets des changements climatiques ainsi qu'aux catastrophes provoquées par les conditions météorologiques. Ce programme appuie l'apport et la mise en commun de connaissances, d'approches et de pratiques liées à l'adaptation aux changements climatiques. Le soutien du Canada à ce programme permettra aux agriculteurs de réduire leurs pertes agricoles, de bénéficier d'un meilleur approvisionnement en eau et d'utiliser cette dernière plus efficacement. Il contribuera aussi au renforcement des capacités des personnes et des collectivités à s'adapter aux changements climatiques.

Le Canada et l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture

Le Canada est un partenaire clé de la FAO dans la lutte pour éradiquer la faim et la malnutrition. Grâce aux contributions opportunes du gouvernement du Canada, y compris un soutien extrabudgétaire de l'ACDI, la FAO a été en mesure de réagir rapidement aux menaces agricoles et aux urgences dans le monde en aidant des agriculteurs, des pasteurs et des pêcheurs à se remettre sur pied le plus rapidement possible, tout en s'employant à assurer une sécurité alimentaire et nutritionnelle à long terme.

Cette aide inclut entre autres exemples un soutien :

  • au Sénégal, au Sri Lanka et au Honduras, pour des programmes de rétablissement des moyens de subsistance et de mise en place d'une sécurité alimentaire à long terme;
  • au Soudan du Sud, pour fournir des outils et une formation à de jeunes hommes et à de jeunes femmes afin de permettre à ceux-ci de commencer une nouvelle vie dans le domaine de l'agriculture, de l'élevage de bétail et de la pêche;
  • à la Cisjordanie et à la bande de Gaza, pour renforcer la capacité des gouvernements à réagir lors d'épidémies de maladies animales;
  • au Pakistan, pour fournir des semences et des outils à la suite des inondations de 2010.