Gouvernement du Canada

Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada

www.international.gc.ca

Maroc

Table des matières

Portrait de quatre garçons marocains jouant dans une ruelle. © ACDI-CIDA/Benoit Aquin

Aperçu

Le Maroc est un pôle de stabilité en Afrique du Nord et au Moyen-Orient. Il a connu une croissance économique soutenue au cours des dernières années et concrétisé d'importantes réformes. Or, malgré de bons progrès concernant la plupart des Objectifs du Millénaire pour le développement, le Maroc occupait en 2012 le 130e rang sur 187 pays selon l'indice du développement humain établi par le Programme des Nations Unies pour le développement. Cette situation s'explique surtout par les défis qu'il doit surmonter pour éliminer les inégalités sociales entre les populations rurales et urbaines.

La croissance économique du Maroc dépend largement de l'agriculture, un secteur qui emploie 44 % des travailleurs. La poussée démographique contribue à faire augmenter le chômage et la pauvreté, surtout chez les jeunes. L'éducation est la clé pour libérer le potentiel économique du pays.

Priorités

La programmation du Canada en développement international au Maroc est harmonisée avec l'Initiative nationale pour le développement humain de ce pays, qui place en priorité la réforme du secteur de l'éducation.

L’objectif du programme canadien au Maroc est d'accompagner les efforts de ce pays qui, en réformant le secteur de l'éducation et en mettant en oeuvre une approche axée sur les compétences — autrement dit, en adaptant le système d'éducation aux besoins d'une économie moderne, vise à créer des possibilités nouvelles pour les enfants et les jeunes.

Enfants et jeunes

Le Canada continue d'appuyer les efforts du ministère de l'Éducation nationale du Maroc pour décentraliser et réformer le système d'éducation primaire. Cette démarche s’articule autour des mesures suivantes :

  • étendre le processus de décentralisation jusqu'au niveau des établissements scolaires pour mieux répondre aux besoins locaux
  • renforcer les capacités en gestion publique et en gestion axée sur les résultats pour rendre le système d'éducation plus efficace et transparent
  • favoriser la mise en place d'une approche axée sur les compétences dans le secteur de l'éducation, ce qui permettra d'améliorer l'employabilité des diplômés et, à long terme, la compétitivité de la population active
Exemples de résultats attendus
  • Environ 9 000 directeurs d'établissements scolaires recevront de la formation en planification stratégique, en gestion ainsi qu'en gouvernance participative et responsable.
  • Environ 12 000 gestionnaires du secteur de l'éducation recevront une formation en gestion axée sur les résultats.
  • Environ 840 enseignants seront formés à l'utilisation de l'approche axée sur les compétences dans la formation technique et professionnelle.

Vers une aide plus efficace

Le Maroc adhère à la Déclaration de Paris sur l'efficacité de l'aide (PDF, 1,5 Mo, 26 pages). Il travaille à harmoniser davantage les activités des donateurs avec les priorités nationales en mettant sur pied des comités directeurs dans plusieurs secteurs clés.

Réalisations 2011-2012

  • A aidé neuf collectivités rurales et trois collectivités urbaines à élaborer leurs propres plans communaux de développement, et a épaulé la Direction générale des Collectivités Locales afin de lui permettre de soutenir 1 500 collectivités locales lors de l'élaboration et de la mise en oeuvre de ces plans.
  • A appuyé la mise en oeuvre d'une réforme majeure de la gestion des ressources humaines des communes du Maroc, visant 50 000 fonctionnaires, et a amélioré, ce faisant, la gouvernance locale au Maroc.

Réalisations 2010-2011

  • A développé des outils, ainsi que mis en oeuvre des approches de gestion et des programmes de formation pour appuyer les activités à tous les niveaux du gouvernement, atteignant 1 503 communes du Maroc.
  • A aidé huit collectivités rurales et sept collectivités urbaines à élaborer leur plans communaux de développement.

Réalisations 2009-2010

Enfants et jeunes

  • A formé plus de 500 gestionnaires de l'éducation provenant d'institutions de formation et d'éducation régionales dans le domaine de l'égalité entre les femmes et les hommes.
  • A aidé à concevoir et à établir 22 programmes au moyen de l'approche axée sur les compétences, dans six secteurs, dont le tourisme et l'hôtellerie, le textile et les vêtements, l'artisanat, l'agriculture, les nouvelles technologies de l'information et des communications, de même que la mécanique, la métallurgie, l'électricité et l'électronique. Dans le secteur du tourisme, les 681 stagiaires ont presque tous trouvé un emploi après l'obtention de leur diplôme.
  • A offert à 11 Marocains une formation les qualifiant dans plus de 50 domaines, dans le cadre d'un processus de formation axée sur les compétences, ce qui a permis de jeter les bases en vue d'intégrer la formation et le perfectionnement axés sur les aptitudes dans le nouveau système de formation professionnelle au Maroc.
  • A sensibilisé plus de 1  000 intervenants du domaine de la formation professionnelle à l'approche axée sur les compétences.
  • A mis en place un quota de 12 % pour accroître le nombre de femmes élues parmi les représentants des communes de l'administration locale au Maroc. Le pourcentage se situait à moins de 1 % avant les élections de juin 2009. L'objectif a été atteint lors des élections de 2009, 12 femmes ayant été élues comme présidentes de communes.

Note : documents fournis dans un format de rechange

Si vous ne pouvez accéder aux documents fournis dans un format de rechange, veuillez visiter la page d'aide.