Gouvernement du Canada

Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada

www.international.gc.ca

Cambodge

Table des matières

Projets de développement international au Cambodge

Projets de développement international au Cambodge

Décaissements de l'ACDI au Cambodge : 2011-2012

Décaissements de l'ACDI au Cambodge
Montant en M$
Assistance au développement à long terme
30,28
0,20
Total 30,48
Sources
Portrait d'une jeune Cambodgienne qui tient un enfant. © ACDI-CIDA/Roger LeMoyne

Aperçu

Le Cambodge se remet de presque trente ans de guerre, de conflit civil et de stagnation économique. Après la défaite du régime des Khmers rouges, le pays ne disposait que de quelques institutions fonctionnelles et de dossiers gouvernementaux, et il ne comptait que peu de citoyens instruits. Aujourd'hui, le Cambodge est une monarchie constitutionnelle dotée d'un gouvernement élu. Depuis les années 1990, le pays a réalisé des progrès importants en matière de développement en effectuant une transition efficace vers une démocratie multipartite, en réduisant considérablement la pauvreté chez les Cambodgiens et en évoluant vers un modèle d'économie de marché.

Des réformes gouvernementales constantes et un développement du secteur privé axé sur les exportations ont insufflé un essor à l'économie cambodgienne, qui a atteint entre 1998 et 2008 une croissance moyenne de près de 10 % du produit intérieur brut. L'économie cambodgienne ayant bien résisté au ralentissement économique mondial, elle est parvenue à un solide taux de croissance annuelle de 7,1 % en 2011, en grande partie grâce à la croissance de la production agricole et du tourisme. Sur le plan des investissements privés, le Cambodge a avancé de cinq rangs en 2012 dans l'indice Doing Business, qui indique avec quels pays il est facile de faire des affaires. Le Cambodge se classe maintenant au 133e rang sur 185 pays, tout juste après l'Inde.

La Banque mondiale estime que le Cambodge a atteint le principal Objectif du Millénaire pour le développement, qui consistait à réduire la pauvreté de moitié avant 2010. Cependant, un Cambodgien sur quatre vit encore avec moins de 1,25 $ par jour. La plupart de ces personnes habitent dans des régions rurales. Bien que les progrès du Cambodge en vue d'atteindre d'autres OMD relatifs à la santé et à l'éducation soient solides, ce pays demeure l'un des plus pauvres de l'Asie du Sud Est; il se situe d'ailleurs au 138e rang sur 187 pays selon l'Indice du développement humain de 2012 des Nations Unies.

Les normes nutritionnelles des Cambodgiens sont particulièrement faibles. De fait, près de 40 % des enfants cambodgiens souffrent chroniquement de malnutrition et d'une carence en nutriments. Le Cambodge demeure aussi aux prises avec des enjeux environnementaux liés à la gestion efficace des ressources naturelles du pays ainsi que de graves enjeux liés à la gouvernance, y compris la corruption et des allégations concernant des restrictions imposées aux voix dissidentes et aux partis de l'opposition.

L'économie cambodgienne demeure axée sur l'agriculture de base; elle doit se diversifier et devenir plus efficace et plus concurrentielle. Le fait que le Cambodge continue d'importer la plupart de ses aliments des pays voisins a affecté la balance commerciale du pays au fil des ans. Il est très difficile d'améliorer la productivité agricole depuis que toutes les formes de propriété privée et de titres fonciers ont été abolies pendant la guerre et depuis, le Cambodge est l'un des pays qui compte le plus de mines au monde. De quatre à six millions de mines terrestres et autres engins non explosés y sont toujours enterrés et nuisent à plus de la moitié du pays. Au total, quelque 649 kilomètres carrés de terrains doivent encore être déminés.

Dans le cadre de son Plan d'action économique 2012,le gouvernement du Canada, procède actuellement à une restructuration et à une simplification de ses opérations. D'ici juin 2013, tout le financement en matière de développement international destiné aux programmes de pays à pays (bilatéraux) au Cambodge prendra fin. Tous les travaux liés à des projets et à des contrats existants seront achevés. Le Cambodge demeurera admissible à un soutien par l'entremise du Programme régional de l'Asie du Sud-Est, des programmes multilatéraux et mondiaux (y compris l'assistance humanitaire internationale au besoin) et des Programmes des partenariats avec les Canadiens du CanadaI.

Priorités

Les programmes de développement international au Cambodge concordent étroitement avec la Mise à jour du plan de développement stratégique national de 2009-2013 (National Strategic Development Plan Update 2009-2013, en anglais) du Cambodge, qui met l'accent sur la promotion de la bonne gouvernance et la création de conditions propices à la croissance économique durable, entre autres par l'expansion du développement du secteur privé, la production agricole, la réforme foncière et le déminage.

Le programme-pays du MAEACD au Cambodge vise à réduire la pauvreté grâce à une croissance économique durable et à l'augmentation de la sécurité alimentaire.

Croissance économique

Le Canada s'attache à aider les pauvres des régions rurales à débarrasser leurs terres des mines terrestres mortelles afin de les rendre cultivables. Il aide aussi les personnes démunies en région rurale à obtenir un accès légal à des titres fonciers à partir de méthodes communautaires efficaces, transparentes et participatives. Le Canada est un donateur important dans le soutien à l'administration des terres au Cambodge et a joué un rôle actif au sein du groupe de travail de la gestion foncière.

Sécurité alimentaire

Le Canada a appuyé l'agriculture à petite échelle à l'aide de la création de coopératives rurales, de prestation de services de vulgarisation agricole améliorés offerts aux agriculteurs et de l'accès élargi à des renseignements sur les marchés, dont ont profité les agriculteurs et les négociants. Au cours des dernières années, dans le cadre de l'engagement pris par le Canada en vertu de la Convention relative à l'aide alimentaire, la contribution canadienneI a également permis à des Cambodgiens extrêmement vulnérables de combler leurs besoins alimentaires de base et de mieux s'adapter aux catastrophes naturelles grâce à une combinaison des programmes Vivres contre éducation, Vivres contre travail et ceux consacrés à l'aide alimentaire. Ensemble, les efforts visant la sécurité alimentaire appuyés par le Canada ont aidé à accroître la productivité agricole et la quantité de nourriture sécuritaire et nutritive à laquelle ont accès les pauvres des régions rurales au Cambodge.

Vers une aide plus efficace

Le gouvernement royal du Cambodge souscrit à la Déclaration de Paris sur l'efficacité de l'aide au développement (PDF, 1,55 Mo, 26 pages) et au Partenariat de Busan pour une coopération efficace au service du développement. Avec l'appui de donateurs comme le CanadaI, le gouvernement cambodgien soutient de plus en plus d'approches de programmation ainsi que le recours aux systèmes gouvernementaux nationaux pour la prestation de services. Au cours des dernières années, le gouvernement a considérablement amélioré la transparence et la responsabilisation dans les rapports sur les résultats grâce à l'élaboration d'indicateurs conjoints de suivi du développement et de l'établissement d'une base de données sur la coopération internationale accessible au public.

Réalisations 2011-2012

Croissance économique

  • En 2011, 108 000 titres fonciers ont été distribués systématiquement. Au total, le Canada a aidé le gouvernement royal du Cambodge à émettre près de 2 millions de titres fonciers jusqu'en 2012. Le coût moyen d'émission d'un titre au Cambodge est aujourd'hui de 10 $, soit trois fois moins que l'estimation initiale fondée sur les expériences dans le monde.
  • Le déminage de 10 kilomètres carrés de terres a été effectué, et jusqu'à 220 000 Cambodgiens ont pu en profiter en 2011. Le déminage de terres rurales a permis de consacrer ces terrains à l'agriculture productive, à des écoles ou à des cliniques médicales, ou à des routes rurales ou des maisons. Les activités de déminage ont permis de sauver des centaines de vies. Le nombre de victimes dans les trois provinces où le projet de Déminage axé sur les résultats est en cours a régressé : le nombre de pertes de vies humaines est passé de 145 pertes en 2010 à 98 pertes en 2011 %—% soit un déclin de 30 %. Ce résultat dépasse de loin l'objectif annuel de réduction, établi à 10 %.

Sécurité alimentaire

  • Plus de 680 000 Cambodgiens extrêmement vulnérables ont profité en 2011 des programmes Vivres contre éducation, Vivres contre travail et de ceux d'aide alimentaire. La contribution canadienne à ces programmes a été estimée à 150 000 déjeuners quotidiens. Au moyen de ces repas offerts à l'école, des filles et des garçons ont la possibilité de rester à l'école et de manger ce qui est, pour bon nombre d'entre eux, le principal repas nutritif de la journée.

Réalisations 2010-2011

Croissance économique

  • Grâce au soutien financier et technique apporté à huit équipes d'enregistrement foncier systématique travaillant dans cinq provinces, le Canada a contribué à la délivrance de quelque 73 000 titres fonciers en 2010-2011.
  • Le Canada a contribué au déminage de plus de 40,3 kilomètres carrés de terres de 2006 à 2011, ce qui a aidé à réduire le nombre total de pertes humaines attribuables aux mines terrestres et aux munitions explosives non explosées; ce nombre est passé de 450 pertes en 2006 à 98 en 2011.

Sécurité alimentaire

  • Le financement canadien a aidé à former des agriculteurs en commercialisation agricole. Cette formation s'est traduite par une croissance moyenne des revenus annuels d'environ 125 $ ou 130 $ par agriculteur, soit une hausse de près de 20 %, dont ont profité les agriculteurs qui ont mis en application la formation reçue. Avec l'appui du projet, on a ouvert, dans les 24 provinces du Cambodge, des bureaux de commercialisation agricole permettant de mieux faire comprendre aux agriculteurs la dynamique et les renseignements concernant les marchés.


Note : Si vous ne pouvez accéder aux documents fournis dans un format de rechange, veuillez visiter la page d'aide.