Gouvernement du Canada

Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada

www.international.gc.ca

Chine

Table des matières

Projets de développement international en Chine

Projets de développement international en Chine

Décaissements de l'ACDI en Chine

2011-2012
Total : 27,29 M$
Portrait d'une Chinoise âgée accompagnée d'une fillette. © ACDI-CIDA/Roger LeMoyne

Aperçu

La Chine a beaucoup progressé au chapitre du développement ces trente dernières années. La transition actuelle vers un système de marché, la décentralisation de ses services gouvernementaux et l'ouverture de son économie ont permis à plus de 500 millions de personnes de se sortir de la pauvreté.

De 1981 à 2008, le pourcentage de la population chinoise vivant avec moins de 1,25 $US par jour est passé de 84 % à 13 %. En 2011, la Chine occupait le 101e rang sur 187 pays selon l'indice du développement humain établi par le Programme des Nations Unies pour le développement. Elle a déjà atteint la plupart des Objectifs du Millénaire pour le développement.

Malgré ces réalisations impressionnantes, le développement de la Chine continue d'accuser des retards dans plusieurs secteurs clés. Il reste d'importantes questions à régler concernant les droits de la personne, la primauté du droit, les conditions de travail et la protection de l'environnement. Un très grand nombre de citoyens — dont plusieurs des 200 millions de travailleurs migrants et des 100 millions de membres des minorités ethniques — n'ont pas pu profiter de la croissance économique ni du système de services sociaux. Les groupes ethniques minoritaires font face à des obstacles supplémentaires lorsqu'ils veulent préserver leur langue et leur culture.

Durant la dernière décennie, la Chine a entrepris des réformes dans le secteur de la justice, entre autres en instaurant des mesures pour offrir un meilleur accès aux services juridiques. Elle a mis en place de nouvelles lois du travail pour mieux protéger les droits des travailleurs et elle a assoupli les règles de résidence des travailleurs migrants. Elle a aussi créé des programmes d'aide aux collectivités rurales et éloignées, qui visent aussi les régions où vivent les minorités ethniques. Toutefois, la mise en œuvre de ces réformes s'est faite de façon inégale et il reste des défis considérables à relever.

La Chine est un modèle pour plusieurs pays en développement. Étant le pays le plus peuplé du monde de même qu'un membre de plus en plus influent de la collectivité internationale, il est important qu'elle tienne ses engagements internationaux en matière de droits de la personne et de protection de l'environnement.

La Chine souhaite faire appel à des experts internationaux pour l'aider à rendre ses réformes plus efficaces.

Dans le cadre de son Plan d'action économique 2012, le gouvernement du Canada restructure et rationalise ses opérations. D'ici mars 2014, tout le financement en matière de développement international pour les programmes de pays à pays (bilatéraux) en Chine prendra fin. Tous les travaux liés à des projets et à des contrats existants seront achevés. La Chine demeurera admissible à un soutien par l'entremise des programmes multilatéraux et mondiaux (y compris l'aide humanitaire internationale au besoin) et des programmes des partenariats avec les Canadiens.

Priorités

La programmation en développement international du Canada en Chine a pour but de promouvoir les droits de la personne et la saine gestion environnementale.

Le Canada ne fournit pas d'aide financière au gouvernement chinois. Il offre plutôt un financement pour aider des organisations canadiennes à partager des compétences techniques avec des organisations chinoises qui mettent en oeuvre des réformes en matière de droits de la personne et d'environnement.

Droits de la personne

Le Canada travaille à l'échelle locale pour améliorer la mise en œuvre des réformes des droits de la personne auprès des groupes marginalisés, comme les travailleurs migrants et les minorités ethniques. Ces efforts se traduisent par un appui permettant d'améliorer l'accès de ces groupes aux services juridiques et renforcer les capacités des juristes afin d'assurer l'application régulière des lois.

Dans le cadre de la programmation de développement international, des experts oeuvrent avec des organisations locales pour mettre de l'avant des réformes permettant de prévenir l'exploitation de la main-d'œuvre, améliorer les conditions de travail et résoudre les différends des travailleurs migrants en milieu de travail.

Le gouvernement du Canada soutient les droits des minorités ethniques en faisant la promotion du développement communautaire dans les régions de minorité ethnique.

Exemples de résultats attendus
  • Quelque 120 000 travailleurs migrants recevront de l'information sur les droits du travail afin d'améliorer la santé et la sécurité sur leurs lieux de travail.
  • Quelque 600 000 personnes des régions de minorité ethnique recevront une formation sur le développement communautaire participatif pour aider à préserver la langue et l'héritage culturel.

Viabilité de l'environnement

Le Canada a axé son programme sur le renforcement des politiques de gestion environnementale pour réaliser ce qui suit :

  • réduire les émissions polluantes
  • prévenir la dégradation des terres
  • améliorer la santé environnementale
  • accroître la conformité avec les accords internationaux sur l'environnement

Le Canada a donné des conseils fondés sur des recherches et provenant d'experts internationaux de haut niveau en ce qui concerne les politiques environnementales et de développement.

Améliorer la viabilité de l'environnement est l'un des thèmes transversaux qui accapare l’attention du Canada.

Vers une aide plus efficace

La Chine adhère à la Déclaration de Paris sur l'efficacité de l'aide au développement (PDF, 1,55 Mo, 26 pages). Elle est en tête pour ce qui est de l'harmonisation entre les donateurs et de la prise en charge locale. Elle possède une solide expérience dans la mise en œuvre et la reproduction d'approches de développement basées sur des conseils prodigués par le Canada et d'autres pays donateurs.

Réalisations 2011-2012

Droits de la personne

  • A amélioré la santé et la sécurité au travail pour près de 3 000 000 de travailleurs migrants, dont 10 000 travailleurs appartenant à des minorités ethniques, dans les régions rurales isolées de Chongqing.
  • A offert un soutien aux écoles de formation professionnelle dans 20 provinces afin de former de jeunes travailleurs des secteurs de la construction, des textiles et des mines en matière de santé et de sécurité au travail et de droits du travail.
  • A donné de l'information à plus de 1,5 million d'élèves des provinces de l'Anhui et du Hunan sur la prévention de la traite des personnes aux fins d'exploitation en tant que main-d'œuvre.
  • A aidé le gouvernement de la province du Jiangsu afin qu'il puisse établir une loi visant à améliorer la réglementation relative au travail et à prévenir l'exploitation des travailleurs étudiants.
  • A aidé le Bureau national des statistiques de la Chine à élaborer des méthodes d'enquête pour appuyer la planification des programmes gouvernementaux en faveur des travailleurs migrants et de leurs familles dans les régions urbaines.

Viabilité de l'environnement

  • A conseillé le gouvernement de la Chine par l'entremise du Conseil chinois de coopération internationale en environnement et en développement, et a influencé l'intervention de la Chine relativement à des dossiers critiques liés à la gestion des écosystèmes, à l'environnement marin, à la pollution du sol et à la gestion des ressources en eau. Plus particulièrement, une loi sur la conservation de l'eau et du sol a été adoptée et le gouvernement a recommandé une loi en faveur de la prévention et du traitement de la pollution du sol ainsi que de la protection écologique.

Réalisations 2010-2011

Droits de la personne

  • A amélioré la santé et la sécurité au travail de 1,5 million de travailleurs migrants dans le secteur de la construction de la municipalité de Chongqing en rendant les ressources en formation et les services d'aide juridique plus accessibles.
  • A aidé les dirigeants de 700 mines de charbon à Chongqing à adopter des pratiques canadiennes en matière de santé et de sécurité au travail, lesquelles ont contribué à réduire de 63 % le taux de mortalité des travailleurs dans les mines de charbon en 2011 par rapport à celui de 2008.
  • A aidé le gouvernement de la Chine à adopter 16 politiques liées à la primauté du droit, aux droits des travailleurs et aux droits des minorités ethniques, y compris des lignes directrices visant à préserver l'héritage culturel des musulmans hui, des lignes directrices visant à permettre l'utilisation du qiang dans les médias locaux et une motion, présentée au Congrès national du peuple, ayant pour but d'élaborer une loi nationale unifiée sur l'assurance-maternité, d'élargir la couverture et d'améliorer les avantages.
  • A permis à plus de 250 000 jeunes hommes et jeunes femmes d'obtenir des renseignements sur la traite des personnes aux fins de l'exploitation en milieu de travail et sur leurs droits en tant que travailleurs migrants. En outre, plus de 35 000 femmes et enfants ont reçu des services de soutien de centres pour femmes et de centres communautaires afin de prévenir la traite des personnes et l'exploitation en milieu de travail.

Viabilité de l'environnement

  • A conseillé le gouvernement de la Chine par l'entremise du Conseil chinois de coopération internationale en environnement et en développement et a influencé l'adoption, par la Chine, de plusieurs mesures, y compris des cibles de réduction obligatoires des émissions d'azote et d'ammoniac d'ici 2015 (pour se diriger vers une économie à faible émission de carbone); des objectifs en matière d'énergies renouvelables (énergies éolienne et solaire) et un système national de gestion des données sur la santé environnementale.
  • A aidé le Bureau national des statistiques de la Chine à élaborer un système de surveillance environnementale et un cadre de comptabilité environnementale en fonction des concepts internationalement reconnus et adoptés. Ce cadre permet de créer des comptes précis pour les ressources minérales, les ressources énergétiques et les émissions polluantes. Ainsi, la Chine est bien outillée pour assurer le suivi et la gestion de ses ressources naturelles d'une façon encore plus respectueuse de l'environnement.


Note : Si vous ne pouvez accéder aux documents fournis dans un format de rechange, veuillez visiter la page d'aide.