Gouvernement du Canada

Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada

www.international.gc.ca

Népal

Table des matières

Projets de développement international au Népal

Projets de développement international au Népal

Décaissements de l'ACDI au Népal : 2011-2012

Décaissements de l'ACDI au Népal
Montant en M$
Assistance au développement à long terme
21,77
7,11
Total 28,88
Sources
Portrait d'une fille népalaise transportant une botte de paille. © ACDI-CIDA/Pat Morrow

Aperçu

Le Népal a réalisé des progrès modestes au chapitre du développement au cours des quinze dernières années. Le taux de pauvreté a diminué de façon constante, la mortalité infantile et les infections tuberculeuses ont été réduites de moitié, et aujourd'hui, 90 % des enfants sont initialement inscrits à l'école.

Cependant, le Népal occupe toujours le 157e rang sur 187 pays selon l'indice du développement humain 2012 du Programme des Nations Unies pour le développement. Un peu plus de la moitié de la population népalaise vit avec moins de 1,25 $US par jour. Bien que les transferts de fonds et la progression rapide du secteur immobilier aient entraîné une croissance économique dans les villes, la conjoncture économique des régions rurales, où vivent environ 90 % des Népalais, ne s'est pas améliorée de façon significative au cours des dernières années. La crise économique de 2009 a provoqué une diminution des transferts de fonds et un ralentissement de l'industrie touristique - un secteur vital - menaçant ainsi la croissance économique.

Des problèmes tels que l'accès difficile aux marchés et les systèmes limités de transport et de distribution de l'énergie contribuent à la faible productivité, surtout dans le secteur agricole. L'insécurité alimentaire s'aggrave, ce qui est dû en grande partie à l'inflation des prix de la nourriture et à des précipitations irrégulières. À plus long terme, la fonte des glaciers provoquée par les changements climatiques menace l'approvisionnement en nourriture et en eau.

La guerre civile qu'a connue le Népal a pris fin en 2006, ce qui a apporté de nouvelles possibilités de développement économique et social. Le processus de réconciliation s'est toutefois déroulé lentement, et les tensions ethniques et les disparités politiques et sociales qui se poursuivent représentent une menace constante pour la paix. Le Népal a tenu en 2008 une élection nationale relativement libre et juste, qui a permis la formation d'une assemblée constituante qui accorde une place importante aux deux sexes et aux diverses castes et groupes ethniques. Néanmoins, les processus démocratiques et les institutions publiques népalaises n'en sont qu'à leurs débuts et ils devront être renforcés.

Dans le cadre du Plan d'action économique 2012 le Canada, restructure et rationalise ses opérations. D'ici mars 2013, tout le financement en matière de développement international pour les programmes de pays à pays (bilatéraux) au Népal prendra fin. Tous les travaux liés à des projets et à des contrats existants seront achevés. Le Népal demeurera admissible à un soutien par l'entremise des programmes multilatéraux et mondiaux (y compris l'aide humanitaire internationale au besoin) et des programmes des partenariats avec les Canadiens.

Priorités

La programmation du Canada en matière de développement international au Népal est étroitement harmonisée avec la stratégie de développement (PDF en anglais, 1 Mo, 235 pages) de ce pays , qui vise à promouvoir une paix durable au moyen d'une croissance économique rapide, et de mesures améliorées d'inclusion sociale, de décentralisation et de développement mené par les collectivités.

Le programme canadien au Népal vise à stimuler la croissance économique durable.

Croissance économique

Le Canada concentre ses efforts sur le développement rural mené par les collectivités, entre autres sur la promotion d'entreprises locales. Plus particulièrement, par l'entremise de son Programme de gouvernance locale et de développement communautaire (PGLDC), il aide le Népal à construire des routes, à mettre sur pied des systèmes d'irrigation et à appuyer l'apport d'électricité aux régions rurales afin que les collectivités disposent des infrastructures nécessaires au développement économique et de favoriser la croissance.

Exemples de résultats attendus grâce au PGLDC
  • Quelque 2 500 kilomètres de routes seront construits ou réparés, ce qui améliorera l'accès aux marchés.
  • Des systèmes d'irrigation seront développés ou remis en état dans quelque 1 500 villages.
  • Quelque 300 agents gouvernementaux locaux seront formés pour apprendre à appuyer la planification du développement communautaire.

Vers une aide plus efficace

Le Népal adhère à la Déclaration de Paris sur l'efficacité de l'aide au développement (PDF, 1,55 Mo, 26 pages). La politique du gouvernement népalais en matière d'aide étrangère (PDF en anglais, 219 Ko, 23 pages) de 2009 souscrit de façon explicite aux principes d'efficacité de l'aide en matière d'appropriation et d'harmonisation.

Réalisations 2010-2012

Croissance économique

  • Pendant trois ans, le Canada a contribué à mettre sur pied 30 000 projets d'infrastructure communautaire dont ont profité environ deux millions de personnes. Cette aide a notamment permis d'ouvrir ou de moderniser 12 000 routes rurales afin de donner aux villageois isolés un meilleur accès aux marchés.
  • Un total cumulatif de plus de 12 000 ménages ont vu leurs revenus moyens augmenter de 150 %, passant de 72 $ à 191 $.
  • Le Canada a appuyé la création de 1 796 microentreprises, et elle a aidé 2 714 entrepreneurs à accroître leur production.

Réalisations 2009-2010

Croissance économique

  • A aidé à construire ou à remettre en état neuf systèmes d'irrigation, six systèmes d'approvisionnement en eau potable, onze écoles publiques ou postes de santé, sept immeubles communautaires et trois routes agricoles, définis par les collectivités comme des besoins prioritaires.
  • A aidé à augmenter le revenu moyen par ménage de 54 %, qui est passé de 42 199 roupies à 65 137 roupies pour plus de 55 714 ménages.
  • A permis d'améliorer la production agricole moyenne a progressé de 118 % pour les légumes, de 32 % pour les épices, de 23 % pour les fruits et de 23 % pour le lait au sein de ces collectivités.
  • A permis d'augmenter le nombre d'organisations communautaires participantes dont les profits font l'objet de vérifications et dont le recouvrement des coûts est passé de 40 % à 80 %.


Note : Si vous ne pouvez accéder aux documents fournis dans un format de rechange, veuillez visiter la page d'aide.