Gouvernement du Canada

Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada

www.international.gc.ca

Zimbabwe

Table des matières

Projets de développement international au Zimbabwe

Projets de développement international au Zimbabwe

Décaissements de l'ACDI au Zimbabwe : 2011-2012

Décaissements de l'ACDI au Zimbabwe
Montant en M$
Assistance au développement à long terme
25,20
3,00
Total 28,20
Sources
Portrait de deux jeunes garçons zimbabwéens. © ACDI-CIDA/David Barbour

Aperçu

Le Zimbabwe possédait autrefois l'une des économies les plus développées de l'Afrique et jouait le rôle de grenier de la région. Cependant, il traverse aujourd'hui une crise provoquée par l'instabilité politique et des décennies de mauvaise gestion de son économie et de ses ressources. En 2009, plus de la moitié des 12 millions d'habitants du Zimbabwe dépendait de l'aide alimentaire internationale pour survivre. Le Zimbabwe se classait au deuxième rang des pays les plus fragiles du monde selon l'Index des États fragiles 2009 (en anglais) du Foreign Policy. En 2012, le Zimbabwe occupait le 172e rang sur 187 pays selon l'indice du développement humain établi par le Programme des Nations Unies pour le développement.

En date d'octobre 2010, l'économie du Zimbabwe est précaire mais stable. Un fragile gouvernement d'unité nationale a mis de l'avant un budget et des réformes crédibles. Son Programme de redressement d'urgence à court terme (PDF en anglais, 611 Ko, 122 pages) attribue à des ministères distincts la responsabilité de cinq grands secteurs — économie, infrastructure, question sociale, sécurité, droits et intérêts — et leur assigne des cibles précises. Par ailleurs, la liberté de presse s'est améliorée et plusieurs écoles et hôpitaux ont été remis en état.

Les revenus du gouvernement (dont la plupart proviennent de l'imposition d'une taxe de vente) augmentent, mais pas assez pour couvrir les services gouvernementaux essentiels comme l'éducation, les soins de santé et les services d'assainissement et d'approvisionnement en eau potable.

Dans le cadre de son Plan d'action économique 2012, le Canada restructure et rationalise ses opérations. D'ici mars 2014, le financement pour les programmes de pays à pays (bilatéraux) au Zimbabwe prendra fin. Tous les travaux liés à des projets et à des contrats existants seront achevés. Le Zimbabwe demeurera admissible à un soutien par l'entremise du Programme régional panafricain, ainsi que des programmes multilatéraux et mondiaux (y compris l'aide humanitaire internationale au besoin) et des programmes des partenariats avec les Canadiens.

Priorités

Le gouvernement du Zimbabwe ne reçoit pas d'aide directe du Canada. Les fonds du Canada sont plutôt acheminés par l'entremise d'organisations internationales et non gouvernementales comme le Programme alimentaire mondial, le Programme des Nations Unies pour le développement, l'UNICEF, l'Organisation mondiale de la santé, le Fonds mondial, Oxfam Canada et CARE Canada.

Le programme de développement international du Canada au Zimbabwe a pour but de répondre aux besoins de base en matière de santé et d'améliorer le respect des droits humains afin que les citoyens puissent participer aux réformes démocratiques.

Enfants et jeunes

Le Canada poursuit ses efforts pour accroître l'accès aux services de prévention et de traitement du VIH/sida afin d'améliorer le sort des femmes et des enfants. Ces efforts comprennent la prévention de la transmission du VIH/sida de la mère à l'enfant et le soutien à la mise en œuvre du Plan stratégique national de lutte contre le VIH/sida du Zimbabwe (PDF en anglais, 3 Mo, 48 pages). Les investissements dans la prévention et le traitement du VIH/sida aident aussi à améliorer la prestation des soins de santé de base.

Exemples de résultats attendus
  • Environ 25 % des travailleurs de la santé seront formés et outillés pour dépister le VIH auprès des enfants et conseiller ces derniers.
  • Plus de 25 000 femmes qui vivent avec le VIH/sida recevront des traitements pour prévenir la transmission de la maladie à leur enfant.
  • Plus de 1 500 enfants atteints du VIH/sida recevront des traitements.

Gouvernance démocratique

Le Canada continue de protéger les droits des femmes et des autres groupes marginalisés. Les investissements faits par l'entremise d'organisations non gouvernementales du Zimbabwe augmenteront la probabilité de tenir de futures élections dans la paix et aideront à promouvoir les droits de la personne et la primauté du droit.

La gouvernance démocratique est l'un des cinq thèmes prioritaires du gouvernement du Canada au chapitre de l'aide internationale, ainsi que l'un des thèmes transversaux du programme de développement international du Canada.

Exemples de résultats attendus
  • Plus de 50 000 habitants et jusqu'à 20 organisations de la société civile pourront participer librement aux consultations publiques sur les réformes constitutionnelles et démocratiques.
  • Les organisations de la société civile pourront fournir des conseils juridiques et médicaux aux personnes dont les droits ont été violés et recueillir des preuves afin d'en traduire les auteurs en justice.

Vers une aide plus efficace

Le Zimbabwe n'adhère pas officiellement à la Déclaration de Paris sur l'efficacité de l'aide (PDF, 317 Ko, 26 pages). Cependant, des pays animés des mêmes préoccupations au sein de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) ont établi des mécanismes afin d'assurer la coordination des efforts pour répondre aux priorités urgentes et éviter l'acheminement de fonds par l'entremise des systèmes budgétaires gouvernementaux.



Note : Si vous ne pouvez accéder aux documents fournis dans un format de rechange, veuillez visiter la page d'aide.