Gouvernement du Canada

Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada

www.international.gc.ca

Réduction de l'impact des catastrophes naturelles

En vedette

L'incidence des catastrophes naturelles dans le monde

Environ 2,5 milliards de personnes ont été touchées par une catastrophe naturelle pendant la dernière décennie - cela équivaut en moyenne à 188 millions de personne chaque année. C'est deux fois plus que dans les années 1990.

D'après le Centre de recherche sur l'épidémiologie des désastres, les catastrophes naturelles ont provoqué en 2007 la mort d'environ 16 500 personnes ainsi que des dommages et des pertes économiques de 62,5 milliards de dollars US.

Les répercussions des catastrophes naturelles tendent à s'intensifier. Les pays pauvres en souffrent de plus en plus, surtout à cause de leurs populations croissantes et de leur vulnérabilité à ces catastrophes. L'urbanisation rapide, le manque de planification et de gouvernance et la dégradation de l'environnement, entre autres, rendent les pays plus fragiles.

Pour diminuer la pauvreté et favoriser le développement durable, le gouvernement du Canada croit qu'il est essentiel de réduire l'impact des catastrophes naturelles. En effet, ces catastrophes menacent les moyens de subsistance et nuisent aux projets de développement nationaux et internationaux. On ne peut pas prévenir les catastrophes naturelles, mais on peut faire en sorte qu'elles débouchent moins souvent sur des situations d'urgence en renforçant les secteurs plus vulnérables.

Plusieurs Canadiens l'ont constaté après le tsunami qui a frappé l'Asie en 2004 : le gouvernement du Canada possède des mécanismes et des méthodes solides et bien rodés pour intervenir quand des catastrophes naturelles surviennent à l'étranger.

Afin de planifier de façon efficace et proactive, le Canada réalise des projets et des programmes tout au long de l'année. Il met l'accent sur la prévention des catastrophes naturelles, l'atténuation de leurs impacts et la préparation.

Le Canada élabore aussi des politiques et des programmes pour réduire l'impact des catastrophes naturelles. Il encourage les pays à inclure, dans leurs stratégies de réduction de la pauvreté, leurs besoins en matière d'adaptation aux changements climatiques. En effet, les collectivités et les pays ont la responsabilité première de protéger leurs populations contre les catastrophes naturelles et de répondre aux besoins humanitaires lorsqu'une catastrophe survient.

Par l'intermédiaire du Ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement (MAECD), le Canada appuie financièrement la Stratégie internationale de prévention des catastrophes ainsi que les activités de préparation, d'atténuation et d'alerte rapide menées par d'importants intervenants internationaux. Cela va dans le sens des priorités énoncées dans le Cadre d'action de Hyogo (en anglais seulement).

Le Canada soutient aussi des organisations internationales et multilatérales comme la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, le Programme des Nations Unies pour le développement, le Système des Nations Unies pour l'évaluation et la coordination en cas de catastrophe, l'UNESCO et l'Organisation météorologique mondiale. Ces organisations aident les collectivités, les régions, les pays et la communauté internationale à renforcer leurs capacités de gestion des catastrophes et de réduction des risques. Enfin, le Canada appuie d'importants projets comme le Mécanisme d'assurance contre les risques liés aux catastrophes dans les Caraïbes (format PDF, 405 Ko, 4 pages), (en anglais seulement), dirigé par la Banque mondiale.

Pour voir la liste complète des projets de développement international du Canada relatifs à la préparation et aux interventions en cas de catastrophe naturelle, consultez la Banque de projets - Assistance humanitaire internationale.

L'importance de la prévention, de l'atténuation et de la préparation

Le gouvernement du Canada met l'accent sur la prévention des catastrophes naturelles, l'atténuation de leurs impacts et la préparation.

  1. La prévention activités pour éviter les impacts négatifs des catastrophes; cela comprend une bonne planification (p. ex. décider de ne pas construire de maisons dans une zone à risque). Quand cela est faisable socialement, techniquement et économiquement, il est justifié d'investir dans des mesures préventives dans les régions souvent touchées par des catastrophes.
  2. L'atténuation mesures prises avant une catastrophe pour en réduire les impacts sur la société et l'environnement (p. ex. élaborer un code du bâtiment ou renforcer des structures principales comme des hôpitaux).
  3. La préparation mesures d'urgence prises avant et après une catastrophe pour minimiser les pertes de vie et organiser les opérations de sauvetage, les secours et la remise en état afin de pouvoir agir efficacement et rapidement (p. ex. préparer des plans et organiser des simulations pour se préparer aux opérations de secours).

Note : Si vous ne pouvez accéder aux documents fournis dans un format de rechange, veuillez visiter la page d'aide.