Gouvernement du Canada

Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada

www.international.gc.ca

Programme régional de l'Asie du Sud-Est

Table des matières

© Mélanie Lambert

Aperçu

L'Asie du Sud-Est, qui compte plus de 575 millions de personnes dans 11 pays est l'une des régions les plus diverses et les plus dynamiques du monde. En dépit d'une forte croissance économique dans la région, de grandes disparités entre la richesse continuent de persister. L'organisation Association of Southeast Asian Nations (ASEAN) s'est engagée à augmenter l'intégration économique régionale et à rétrécir l'écart dans les niveaux de développement dans ses pays membres.

L'Asie du Sud-Est est l'une des régions de la planète les plus susceptibles aux catastrophes naturelles, une situation amplifiée par les changements climatiques et la détérioration environnementale. Étant donné l'ampleur et les effets souvent dévastateurs de ces catastrophes, l'ASEAN a ciblé la réduction aux risques de catastrophes comme une priorité pour accroître la croissance économique dans la région. Au-delà de leur coût en vies humaines, les catastrophes naturelles causent des dommages graves aux biens et aux moyens de subsistance, particulièrement chez les plus démunis. Elles détruisent les infrastructures, diminuent la sécurité alimentaire, nuisent aux progrès sociaux et économiques et réduisent à néant les gains en matière de réduction de la pauvreté. En outre, elles frappent souvent plus d'un pays à la fois.

Les droits de la personne des populations vulnérables, particulièrement ceux des femmes, des enfants, des migrants et des minorités ethniques continuent d'être menacés dans tout le Sud-Est asiatique. Les pays ont convenu de réaliser des actions conjointes pour promouvoir et protéger les libertés fondamentales à l'aide de l'ASEAN. En 2009, le Canada s'est joint à 12 autres pays en nommant un ambassadeur à l'ASEAN, illustrant ainsi l'importance de la région pour le Canada. Aujourd'hui, l'ASEAN compte plus de 55 ambassadeurs accrédités.

Priorités

L'objectif du programme de développement international du Canada pour l'Asie du Sud-Est consiste à réduire la pauvreté dans la région grâce à un appui aux programmes que réalise l'ASEAN ayant trait à la croissance économique et aux droits de la personne. Le programme vise à renforcer les institutions, les organisations et les réseaux régionaux qui travaillent à ces enjeux transfrontaliers. De plus, il correspond aux priorités en matière de développement de l'ASEAN et des gouvernements des pays de la région.

Le Canada oeuvre à favoriser une croissance économique durable et à renforcer la gouvernance démocratique. Tous les projets de développement international financés par le Canada dans le cadre de ce programme comprennent au moins trois pays en développement de l'Asie du Sud-Est, à titre de participants actifs.

Croissance économique

Le Canada cible ses activités pour favoriser la croissance économique durable en réduisant les risques des catastrophes naturelles. Ceci comprend :

  • Appuyer les approches innovatrices de l'ASEAN ou mises de l'avant par l'Association pour améliorer la capacité de la région d'atténuer les facteurs transfrontaliers et les risques associés aux catastrophes naturelles et d'intervenir dans ces situations.
  • Aider l'ASEAN à lancer un cadre juridique régional de coopération et de collaboration multilatérales pour la réduction des risques de catastrophes.
Exemples de résultats escomptés
  • Coopération accrue entre les institutions régionales, les organisations de la société civile, y compris les réseaux régionaux, et les gouvernements nationaux en matière de questions transfrontalières liées à la réduction des risques de catastrophes naturelles (par exemple tsunami, typhon).

Gouvernance

La gouvernance démocratique représente l'une des priorités du programme d'assistance au développement international du gouvernement du Canada. Le renforcement du respect des droits de la personne est un élément important de la gouvernance démocratique.

Le Canada vise à renforcer le respect des droits de la personne grâce au moyen suivant :

  • Aider l'ASEAN à rehausser son mécanisme relatif aux droits de la personne récemment établi
Exemples de résultats escomptés
  • Sept pays renforceront les cadres juridique et politique pour protéger et promouvoir les droits de la personne des groupes les plus vulnérables à l'échelle nationale et régionale.

Vers une aide plus efficace

Le Canada aide les organisations régionales à renforcer leur capacité de mettre en oeuvre les principes de l'efficacité de l'aide et tente d'harmoniser ses activités avec celles des autres donateurs dans la région. De plus, les projets de développement international appuyés par le Canada en Asie du Sud-Est font la promotion de la prise en charge locale.

Réalisations en 2010-2012

  • A contribué à la deuxième Conférence internationale sur les droits de la personne, la paix et les conflits en Asie du Sud-Est, tenue à Jakarta en octobre 2012; cette rencontre a permis d’accroître les connaissances et les compétences de chercheurs et de membres d’organisations de la société civile d’Asie du Sud-Est en matière de droits de la personne et d’études sur la paix.
  • A permis de renforcer les capacités de sept gouvernements d'Asie du Sud-Est de remplir leurs engagements dans le cadre de la Convention sur l'élimination de toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes (CEDAW) (en anglais) et de sensibiliser davantage ces gouvernements à cet égard.
  • A aidé des organisations de la société civile à acquérir des connaissances afin de tenir les gouvernements responsables en ce qui a trait à la Convention, par exemple au moyen de la publication de Time for Action: Implementing CEDAW in Southeast Asia (en anglais — PDF, 2,7 Mo, 41 pages).
  • A participé à l'élaboration d'un groupe régional de plus de 100 spécialistes en économie de l'environnement qui se concentre sur la manière de réduire l'incidence des catastrophes naturelles, de gérer les ressources naturelles de manière durable et de s'attaquer aux changements climatiques, et a aidé à offrir des cours sur ces domaines à des décideurs, des journalistes et des juristes.
  • A appuyé les efforts d'organisations de défense des droits de la personne dans l'échange de renseignements et la mise en commun de leurs ressources en vue d'accroître la protection des normes internationales en matière de droits de la personne, ce qui a permis la création de la Commission de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ANASE) sur les droits de la personne (en anglais), de la Commission de l'ANASE sur les femmes et les enfants (en anglais).

Note : documents fournis dans un format de rechange

Si vous ne pouvez accéder aux documents fournis dans un format de rechange, veuillez visiter la page d'aide.