Gouvernement du Canada

Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada

www.international.gc.ca

Annexe 5 – Politiques et pratiques en matière de conception, de mise en oeuvre et de contrôle

Critères

1. Méthode de gestion axée sur les résultats

Dans le cadre de ses programmes d'aide au développement et d'assistance humanitaire, l'organisme utilisera une méthode de gestion axée sur les résultats qui comportera les éléments suivants :

  1. Fixer des objectifs : Dans le cadre du programme, il importe de définir des résultats réalistes en se fondant sur les analyses appropriées, y compris des données de base.
  2. Identifier les bénéficiaires : Dans le cadre du programme, il importe d'identifier clairement les bénéficiaires, en accordant une attention particulière aux groupes pauvres et marginalisés, et de concevoir des programmes qui répondent à leurs besoins.
  3. Recenser et gérer les risques : Le plan de programme devrait comporter une évaluation des risques possibles relativement à l'atteinte des résultats, ainsi que des stratégies d'atténuation des risques.
  4. Plan de mise en oeuvre : Le plan de programme du donataire devrait comporter un plan de mise en oeuvre pour le programme d'aide au développement, un calendrier des activités et un énoncé des résultats escomptés.
  5. Prises de décisions basées sur les résultats : L'organisme de bienfaisance devrait se baser sur les données sur les résultats pour prendre de bonnes décisions en matière de gestion.
  6. Suivi : L'organisme de bienfaisance devrait surveiller les progrès à l'égard des résultats escomptés et les ressources utilisées, en se fondant sur des indicateurs appropriés.
  7. Pratiques exemplaires : L'organisme de bienfaisance devrait accroître le niveau des connaissances et améliorer les pratiques grâce aux leçons retenues.
  8. Rapports sur les résultats et les ressources utilisées : L'organisme devrait produire régulièrement des rapports sur les résultats de ses programmes

2. Prise en charge locale

Le programme devrait être conçu de façon à promouvoir la prise en charge locale et les partenariats, la responsabilité en matière de résultats étant partagée; les rôles et responsabilités doivent être clairement définis.

3. Capacité

Lors de la conception du projet, il faut s'assurer que la capacité organisationnelle et l'expérience sectorielle, géographique et culturelle de l'organisme sont adéquats pour la mise en oeuvre de l'initiative et la réalisation des résultats escomptés.

4. Coordination et communication

Le plan de mise en œuvre du programme devrait englober un maximum de mécanismes de communication et de coordination avec les partenaires afin d'évaluer les progrès et de déterminer les problèmes réels et éventuels. Dans le cas des programmes d'assistance humanitaire, la mise en œuvre devrait être coordonnée avec le responsable de groupes du Comité permanent interorganisations.