Gouvernement du Canada

Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada

www.international.gc.ca

FNUAP

Table des matières

© UNFPA 2006

Aperçu

Le Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP) est la principale organisation internationale qui se consacre aux questions concernant la population, la démographie et la santé génésique, y compris la santé maternelle. Créé en 1969, le FNUAP a le mandat d'appuyer les pays dans leur utilisation de données démographiques pour élaborer des politiques et des programmes de réduction de la pauvreté et aider à faire en sorte que :

  • chaque grossesse soit désirée;
  • chaque accouchement soit sans danger;
  • chaque jeune ne soit pas contaminé par le VIH/sida;
  • chaque fille et femme soit traitée avec dignité et respect.

Le Fonds utilise des approches respectueuses, des valeurs culturelles et porte une attention particulière aux groupes vulnérables, comme les jeunes et les femmes. Les travaux du Fonds font la promotion des droits de la personne et de l'égalité entre les femmes et les hommes, en élargissant l'accès aux produits et aux services de santé génésique, notamment pendant les situations de crise humanitaire.

Priorités

Le mandat du FNUAP correspond étroitement à l'une des priorités thématiques du Canada en développement international, qui consiste à assurer l'avenir des enfants et des jeunes, surtout pour ce qui est de ses objectifs d'améliorer la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants, et de répondre aux besoins des jeunes.

Le travail du FNUAP est également essentiel pour atteindre les Objectifs du Millénaire pour le développement.

Enfants et jeunes

Le travail du FNUAP est axé sur l'amélioration de la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants, la promotion et la protection des droits des jeunes et la promotion de l'égalité entre les femmes et les hommes. C'est pourquoi cette organisation est un partenaire clé du Canada pour assurer l'avenir des enfants et des jeunes, y compris pour ce qui est de combler les lacunes identifiées en santé des mères, des nouveau-nés et des enfants, et de respecter l'engagement pris le Canada lors du G-8 de 2010, tel que décrit dans l'Initiative de Muskoka.

Stratégie de collaboration avec le FNUAP

Le travail du Canada en développement international avec le FNUAP est axé sur trois objectifs stratégiques :

  1. Élargir les efforts du FNUAP pour améliorer la santé des mères, promouvoir l'égalité entre les femmes et les hommes, et soutenir les besoins des jeunes. Ceci comprend :
    • Réduire la mortalité des mères, des nouveau-nés et des enfants en travaillant avec les gouvernements et des partenaires pour renforcer les systèmes de santé nationaux.
    • Améliorer l'accès aux services de santé sexuelle et génésique et aux services de prévention et de traitement du VIH/sida.
    • Accroître les efforts pour réduire la mutilation génitale féminine.
    • Renforcer le rendement du Fonds dans les situations d'urgence.
    • Continuer de plaider en faveur des droits propres aux femmes et aux filles dans les situations de crise et de conflit.
  2. Travailler avec le FNUAP pour améliorer le rendement institutionnel, particulièrement pour renforcer les capacités des pays. Ceci comprend :
    • Soutenir les efforts de décentralisation du Fonds.
    • Améliorer la qualité des évaluations décentralisées et des rapports sur les résultats.
    • Intégrer les questions d'égalité entre les femmes et les hommes dans les programmes des pays.
  3. Appuyer le FNUAP pour lui permettre de continuer son rôle actif dans les réformes des Nations Unies, pour faire en sorte que les programmes du Fonds soient cohérents, coordonnés et ciblés.

Réalisations

En 2011, grâce au soutien du Canada et d'autres donateurs, le FNUAP a permis de :

  • aider presque tous les 156 pays où il intervient à mener des enquêtes auprès des ménages et des enquêtes thématiques entre 2007 et 2011 afin de recueillir des données démographiques pouvant servir à améliorer les services;
  • contribuer au renforcement de la réglementation relative aux sages¬-femmes ainsi que des services et de la formation dans le domaine dans 30 pays et faire le lancement de plus de 150 écoles et associations pour sages-femmes, en collaboration avec la Confédération internationale des sages-femmes (lorsqu'elles ont la formation, le matériel, le soutien et les autorisations nécessaires, les sages-femmes peuvent aider à éviter les deux tiers des décès maternels et la moitié des décès chez les nouveau-nés);
  • aider 45 pays à améliorer l'accès aux services de planification familiale volontaire;
  • aider 87 pays à améliorer l'accès aux services de santé sexuelle et génésique et aux services de prévention et de traitement du VIH destinés aux jeunes;
  • continuer à diriger la campagne visant à traiter la fistule (en anglais), ce qui a permis à environ 27 000 femmes de recevoir des soins chirurgicaux pour corriger ce problème (7 000 en 2011 seulement).

Note : Si vous ne pouvez accéder aux documents fournis dans un format de rechange, veuillez visiter la page d'aide.