Gouvernement du Canada

Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada

www.international.gc.ca

Programme régional panafricain

Table des matières

© ACDI-CIDA/Pierre St-Jacques

Aperçu

Plus de 800 millions de personnes vivent dans les 47 pays qui composent l'Afrique subsaharienne. Ces personnes doivent surmonter certains des plus grands défis sociaux, économiques et environnementaux du monde : une personne sur deux y vit avec moins d'un dollar américain par jour, l'espérance de vie est inférieure à 50 ans, et plus de 70 % de la population n'a pas accès à de l'eau potable ou à des services d'assainissement de base.

La coopération et l'intégration régionales sont nécessaires pour relever les défis de développement transfrontaliers que doit affronter l'Afrique subsaharienne, comme la sécurité alimentaire, la croissance économique durable, la lutte contre les maladies transmissibles et la gestion des ressources naturelles courantes. La plupart des économies africaines sont petites et fragmentées. Quinze pays sont enclavés et partagent leurs frontières avec quatre pays en moyenne. L'intégration économique créera des marchés régionaux plus vastes et accroîtra le commerce.

L'Union africaine (UA) réunit des dirigeants africains qui se sont engagés envers une Afrique unie qui préconise un développement social et économique fort, des institutions publiques responsables, des citoyens en meilleure santé et des ressources naturelles durables. Leur vision, qui est expliquée dans le programme du Nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique (NEPAD) de l'UA, peut uniquement être réalisée grâce à une coopération et à une intégration régionales à grande échelle.

Dans les dernières années, et conformément à la vision du NEPAD de l'UA, un nombre croissant de pays africains ont élaboré des structures de gouvernance plus participative. Plusieurs d'entre eux ont connu une amélioration de leur croissance économique et sont en bonne voie de respecter plusieurs Objectifs du Millénaire pour le développement, tels que l'inscription universelle des enfants à l'école primaire et une plus grande égalité entre les femmes et les hommes.

Même si les économies africaines ont été durement touchées par la dernière crise économique mondiale, elles ont été plus résilientes que prévu. Des prévisions récentes pour l'Afrique anticipent une croissance réelle du produit intérieur brut de 4,5 % en 2010 et de 5,2 % en 2011.

Dans le cadre du Plan d'action économique 2012 du gouvernement du Canada, l'ACDI restructure et simplifie ses opérations. Depuis avril 2012, aucun appui n'est rendu disponible pour de nouveaux projets dans le cadre du Programme régional pour l'Afrique centrale, du Programme régional pour l'Afrique australe et de l'Est et du Programme régional pour l'Afrique de l'Ouest. Les institutions régionales africaines demeureront admissibles à l'aide canadienne par l'intermédiaire d'un Programme régional panafricain regroupé et plus modeste.

Priorités

Le programme régional panafricain de l'ACDI vise à aider l'UA à réaliser sa vision d'intégration et de croissance socio-économique régionales. Ce programme préconise le renforcement de la capacité d'un nombre d'institutions régionales choisies afin de stimuler la croissance et d'accroître la sécurité alimentaire. Il est étroitement aligné sur les priorités du NEPAD de l'UA.

Croissance économique

L'ACDI consacre ses efforts au renforcement d'un environnement favorable et à la coordination des mécanismes nécessaires pour l'intégration régionale. Ces efforts comprennent :

  • Améliorer les services d'infrastructure
  • Augmenter les revenus et les emplois
  • Rendre les institutions plus responsables et plus transparentes dans leurs prises de décisions
Exemples de résultats escomptés
  • Un ensemble de trois collectivités économiques régionales (regroupant 41 pays) renforceront la capacité de leur équipe chargée du commerce, dans le but de faire la promotion du commerce au sein de leur région et entre les régions.
  • Un total de huit pays du bassin du Nil établiront des cadres régionaux de gestion du bassin pour aider à créer un milieu réglementaire qui favorisera la production, la commercialisation et le commerce à la grandeur du bassin.
  • Vingt-trois pays francophones augmenteront la responsabilisation de leur institution supérieure de vérification financière, améliorant ainsi l'environnement pour le développement des entreprises et du commerce.

Sécurité alimentaire

L'ACDI se concentre sur l'accroissement de la production agricole. Dans ce but, les organisations africaines régionales renforceront leur capacité de mener de nouvelles recherches et de concevoir de nouvelles technologies et de les partager pour augmenter le rendement des cultures et la valeur nutritionnelle des cultures alimentaires de base. L'ACDI travaille étroitement avec le Programme détaillé de développement de l'agriculture africaine (PDDAA) du NEPAD afin de renforcer la capacité agricole de l'Afrique à long terme. L'un des objectifs du PDDAA est d'augmenter la production agricole annuelle de 6 % dans chaque pays.

Exemples de résultats escomptés
  • Douze institutions de recherche nationales de l'Afrique travailleront ensemble pour partager les connaissances et l'expérience dans toute la région.
  • Plus de 16,5 millions de ménages utiliseront des variétés de fèves plus résistantes aux maladies et à la sécheresse et de nouvelles techniques agricoles.

Vers une aide plus efficace

Conformément à la Déclaration de Paris sur l'efficacité de l'aide (PDF, 317 Ko, 26 pages) l'ACDI travaille de près avec l'Union africaine pour soutenir les priorités régionales africaines et renforcer la prise en charge locale. Les donateurs, y compris l'ACDI, trouvent des façons de mieux coordonner et d'harmoniser leurs efforts en soutien aux institutions régionales, à l'aide de fonds multidonateurs mis en commun et de l'amélioration de la coordination sur le terrain.

Le Canada a été le premier donateur bilatéral à concevoir un programme panafricain et il a fortement influencé l'établissement d'initiatives régionales continentales efficaces, telles que l'Initiative du bassin du Nil.

Réalisations 2009-2010

Croissance économique

  • A formé plus de 300 personnes de trois collectivités économiques régionales (regroupant 41 pays) sur les processus de négociations commerciales mondiales et régionales et sur la facilitation du commerce afin d'améliorer la capacité de l'Afrique à accéder aux marchés.
  • A aidé des petites et moyennes entreprises qui œuvrent dans les secteurs du cuir, des mangues, des cajous, de l'huile de palme et du café à avoir davantage accès aux analyses de marché et aux marchés d'outremer.
  • A amélioré la capacité de trois ministères et organismes nord-africains responsables de l'eau, de l'environnement et de l'agriculture à utiliser l'imagerie par satellite, les techniques de gestion des données et les outils d'aide à la prise de décisions.
  • A contribué au renforcement des capacités de responsabilisation et de surveillance budgétaire des parlements au moyen de la formation, dans sept parlements africains choisis.
  • A contribué au renforcement de la responsabilité des institutions supérieures de contrôle financier dans 23 pays francophones en améliorant leurs capacités d'entreprendre des vérifications du rendement, de l'environnement et des finances, de gérer les systèmes et les projets d'information et d'évaluer les systèmes de gestion de la dette.

Sécurité alimentaire

  • A aidé à la construction d'installations bioscientifiques ultramodernes, accessibles aux scientifiques africains et aux étudiants de l'ensemble du continent pour la recherche agricole concertée.
  • A facilité l'accès à une variété de haricots à haute teneur nutritive et résistants à la sécheresse pour près de 4 millions ménages agricoles, dont 58 % sont dirigés par des femmes, dans 11 pays.
  • A aidé au développement de plus de 660 technologies et innovations agricoles axées sur le rendement, qui ont été diffusées à plus de 8 000 fermiers.

Note : Si vous ne pouvez accéder aux documents fournis dans un format de rechange, veuillez visiter la page d'aide.