Gouvernement du Canada

Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada

www.international.gc.ca

Le ministre Fantino annonce un partenariat entre l’Université de la Colombie-Britannique, l’Université Simon-Fraser et le gouvernement du Canada pour l’établissement d’un nouvel institut pour les industries extractives

Le 23 novembre 2012

Toronto (Ontario) — L'honorable Julian Fantino, ministre de la Coopération internationale, a annoncé aujourd'hui lors d'un discours liminaire devant l'Economic Club of Canada que la coalition formée de l'Université de la Colombie-Britannique et de l'Université Simon-Fraser a été sélectionnée pour accueillir le nouvel Institut canadien international pour les industries extractives et le développement.  

« Le nouvel institut misera sur le leadership canadien dans le domaine de la gestion des ressources naturelles dans les pays en développement, qui est essentielle à la croissance économique durable, a affirmé le ministre Fantino. L'Université de la Colombie-Britannique, qui dirige la coalition, accueillera et exploitera désormais un institut de calibre mondial qui générera des connaissances au sujet des mécanismes démontrés en matière de réglementation et de surveillance afin d'aider les pays en développement riches en ressources à créer des emplois et à stimuler leur croissance économique. »

Le 27 octobre 2011, le premier ministre Stephen Harper a annoncé la création de l'Institut canadien international pour les industries extractives et le développement, dans le cadre de la Stratégie canadienne de responsabilité sociale des entreprises. Un appel de propositions a été lancé le 20 juin 2012 afin de recueillir des propositions d'universités canadiennes pour l'établissement et l'exploitation de l'Institut. On a alors incité les universités à obtenir du soutien en espèces et en nature de la part de partenaires stratégiques, comme le secteur privé et des organisations non gouvernementales, afin de garantir la réussite à long terme de l'Institut.

« Cet institut aidera non seulement les pays en développement à tirer profit de leurs ressources naturelles, mais aussi les entreprises canadiennes à bénéficier d'une réglementation juste, transparente et prévisible dans le secteur de l'extraction », a conclu le ministre Fantino.

L'Université de la Colombie-Britannique a été sélectionnée à titre de partenaire opérationnel à la suite d'un rigoureux processus d'analyse comprenant notamment les travaux d'un comité consultatif indépendant, formé d'un ancien fonctionnaire, d'un ancien administrateur d'université et d'un haut cadre du secteur des ressources extractives.

— 30 —

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Daniel Bezalel Richardsen
Attaché de presse du ministre de la Coopération internationale
Téléphone : 819-953-6238
Courriel : danielbezalel.richardsen@acdi-cida.gc.ca

Bureau des relations avec les médias
Agence canadienne de développement international (ACDI)
Téléphone : 819-953-6534
Courriel : media@acdi-cida.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @ACDI_CA


Fiche d'information

Le ministre Fantino annonce un partenariat entre l'Université de la Colombie-Britannique, l'Université Simon-Fraser et le gouvernement du Canada pour l'établissement d'un nouvel institut pour les industries extractives

L'honorable Julian Fantino, ministre de la Coopération internationale, a annoncé aujourd'hui que la coalition formée de l'Université de la Colombie-Britannique et de l'Université Simon-Fraser a été sélectionnée pour accueillir le nouvel Institut canadien international pour les industries extractives et le développement.

L'Université de la Colombie-Britannique, qui dirige la coalition, établira un institut de calibre mondial qui générera des connaissances et offrira une assistance technique afin d'aider les pays en développement riches en ressources à gérer leurs ressources naturelles de manière responsable et transparente.

Le 27 octobre 2011, le premier ministre Stephen Harper a annoncé la création de l'Institut canadien international pour les industries extractives et le développement, dans le cadre de la Stratégie canadienne de responsabilité sociale des entreprises. Un appel de propositions a été lancé le 20 juin 2012 afin de recueillir des propositions d'universités canadiennes pour l'établissement et l'exploitation de l'Institut. En tout, l'ACDI a reçu cinq propositions.

La coalition formée de l'Université de la Colombie-Britannique et de l'Université Simon-Fraser a été sélectionnée à titre de partenaire opérationnel à la suite d'un processus d'analyse indépendant comprenant plusieurs étapes, notamment les travaux d'un comité consultatif externe indépendant.

Le comité était formé d'un ancien fonctionnaire, d'un ancien administrateur d'université et d'un haut cadre du secteur des ressources extractives.

La gestion des ressources naturelles dans les pays en développement est un élément moteur de plus en plus important dans la croissance économique durable pour créer des emplois et procurer des revenus aux gouvernements afin qu'ils puissent offrir des services à leurs citoyens.

En 2008 seulement, les exportations de pétrole et de minéraux de l'Afrique, de l'Asie, de l'Amérique centrale et de l'Amérique du Sud ont totalisé environ un billion de dollars.Cette somme est plus de neuf fois supérieure à l'aide internationale au développement qui a été accordée à ces régions (128,6 milliards de dollars). Les tendances actuelles portent à croire que ce secteur est en pleine expansion puisque les nouvelles possibilités d'extraction pétrolière, minière et gazière se multiplient dans les pays en développement.

C'est pourquoi les pays en développement cherchent de plus en plus à exploiter l'énorme potentiel du secteur des ressources naturelles afin de stimuler la croissance économique durable tout en gérant les répercussions sur l'environnement et en améliorant le sort de leurs citoyens.

Pour obtenir plus de renseignements sur les vastes efforts que mène le Canada à l'appui de la gestion responsable et transparente des ressources naturelles dans les pays en développement, consultez la page sur la gestion des ressources naturelles sur le site Web de l'ACDI.