Gouvernement du Canada

Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada

www.international.gc.ca

Éducation

Le Canada participe aux efforts mondiaux pour l'éducation

Le droit à l'éducation fait partie de la Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948. C'est aussi un droit garanti par la Convention relative aux droits de l'enfant de 1989.

C'est pourquoi, en 2000, les Nations Unies ont fixé huit Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), y compris :

  • l'OMD 2, qui vise à donner à tous les enfants, garçons et filles, partout dans le monde, les moyens d'achever un cycle complet d'études primaires d'ici 2015;
  • l'OMD 3, qui vise à éliminer les disparités entre les sexes dans l'enseignement primaire et secondaire d'ici 2005, et à tous les niveaux d'enseignement d'ici 2015.

De plus, lors du Forum mondial sur l'éducation tenu la même année à Dakar au Sénégal, des organisations du monde entier se sont engagées en faveur de l'Éducation pour tous.

Les six objectifs de l'Éducation pour tous

Le Canada fait partie des 164 pays qui se sont engagés à atteindre les six objectifs de l'Éducation pour tous, et a adapté ses politiques et programmes en conséquence. Ces objectifs visent à épondre aux besoins d'apprentissage de tous les enfants, jeunes et adultes d'ici 2015:

Objectif 1 :  Développer et améliorer la protection et l'éducation de la petite enfance, notamment celles des enfants les plus vulnérables et défavorisés.

Objectif 2 :  Faire en sorte que tous les enfants, y compris les filles, les enfants en difficulté et ceux appartenant à des minorités ethniques, aient accès à un enseignement primaire obligatoire, gratuit et de qualité, et qu'ils puissent le suivre jusqu'à son terme.

Objectif 3 :  Assurer aux jeunes et aux adultes un accès équitable à des programmes adéquats ayant pour objet l'acquisition de connaissances et de compétences indispensables dans la vie courante.

Objectif 4 :  Améliorer de 50 % les niveaux d'alphabétisation des adultes, surtout des femmes, et assurer à tous les adultes un accès équitable aux programmes d'éducation de base et d'éducation permanente.

Objectif 5 :  Instaurer l'égalité entre les hommes et les femmes dans l'enseignement primaire et secondaire en veillant notamment à assurer aux filles un accès équitable à une éducation de base de qualité.

Objectif 6 :  Améliorer la qualité de l'éducation de façon à obtenir pour tous des résultats d'apprentissage reconnus et quantifiables, notamment en ce qui concerne la lecture, l'écriture, le calcul et les compétences indispensables dans la vie courante.

Le Canada souscrit à cette vision globale de l'éducation ancrée dans les droits humains et appuie en ce sens le Partenariat mondial pour l'éducation, autrefois appelé Initiative pour une mise en œuvre accélérée de l'Éducation pour tous. Ce partenariat contribue à mobiliser les ressources et àintensifier les progrès vers l'atteinte de l'OMD 2 et des objectifs de l'Éducation pour tous. Le Canada appuie vivement ses politiques axées sur les résultats d'apprentissage, l'éducation des filles et les États fragiles.

Les obstacles à l'éducation

Cependant, malgré les progrès observés dans les pays en développement durant les dix dernières années, 67 millions d'enfants dans le monde — dont environ 53 % sont des filles — n'ont toujours pas accès à une éducation de base.

En effet, dans les pays en développement, plusieurs obstacles empêchent les enfants d'obtenir une éducation de base, y compris :

  • les coûts encourus par les frais de scolarité, les uniformes et les fournitures scolaires, que des millions de familles ne peuvent pas défrayer;
  • l'éloignement ou le surpeuplement des écoles;
  • le manque de sécurité dans les écoles et lors des déplacements des élèves;
  • la mauvaise qualité de l'enseignement ou le peu de pertinence des programmes et du matériel didactique;
  • les conditions économiques obligeant des enfants à travailler pour subvenir aux besoins de la famille.

Pour les filles, les enfants appartenant à des groupes ethniques minoritaires, les enfants handicapés et les enfants qui vivent dans une région en conflit, les obstacles sont encore plus nombreux. Une population active éduquée est essentielle pour favoriser une croissance économique durable et réduire la pauvreté.

À l'œuvre pour l'éducation

La stratégie sur les enfants et les jeunes comprend un volet portant sur l'accès à une éducation de qualité pour tous les enfants, surtout les filles. L'éducation de base demeure un secteur de premier plan pour l'aide au développement officielle du Canada. L'inscription des enfants à l'école est une priorité, tout comme la rétention des enfants en classe pendant les dix premières années de scolarité soit un cycle complet d'éducation de base.

Le Canada aide les pays en développement à:

  • améliorer l'accès à l'éducation de base, surtout pour les filles;
  • améliorer la qualité de l'éducation et promouvoir la réussite scolaire en mettant l'accent sur les enseignants et leur formation, sur des programmes scolaires pertinents et sur un matériel didactique de qualité;
  • faciliter l'accès des jeunes à des possibilités d'apprentissage pertinentes, à l'école et ailleurs.

Les efforts du Canada ont pour but de mettre en place des systèmes d'éducation efficaces qui permettront aux enfants et aux jeunes d'acquérir une éducation de base, soit des connaissances et des compétences dont ils ont besoin dans la vie quotidienne et qui serviront de fondements à leur apprentissage continu. Ces compétences leur permettront aussi de tirer parti des possibilités économiques sur le marché du travail et de participer activement à l'évolution de leurs collectivités.

La stratégie sur la croissance économique durable comprend également des investissements dans le capital humain, comme la formation professionnelle axée sur les compétences et sur la demande du marché du travail (y compris l'alphabétisation et la formation en calcul).

Le Canada soutient des programmes axés sur l'éducation dans les pays en développement à travers des organisations multilatérales et des partenariats tels que le Partenariat Mondial pour l'Éducation, et par le biais d'organisations non gouvernementales canadiennes qui interviennent dans ce secteur.

Durant les six dernières années, l'ACDI a alloué en moyenne 10 % du budget total de l'aide à l'éducation de base. En 2010-11, le soutien financier du Canada à l'éducation dans les pays en développement représentait un total de 416 millions de dollars, ce qui inclut le soutien à la formation des enseignants, la programmation au secondaire et au collège, ainsi que la programmation pour une éducation de base de qualité (347 millions de dollars).

En juin 2011, le gouvernement du Canada a annoncé un soutien de 37 millions de dollars à des projets destinés à offrir un avenir plus prometteur aux enfants et aux jeunes de la génération actuelle, la plus nombreuse que l'histoire ait connue. Dans le cadre de certains de ces projets, le Canada appuiera le travail d'organisations en Jordanie, au Malawi, au Mali, au Libéria, au Lesotho et en Éthiopie pour permettre un accès à une éducation de qualité pour les enfants d'âge scolaire, en particulier les filles.

Les progrès accomplis

Afin de promouvoir une éducation de qualité dans les pays en développement, le Canada s'appuie sur sa longue expérience en matière d'éducation pour étendre la portée d'approches déjà éprouvées.

Note : documents fournis dans un format de rechange

Si vous ne pouvez accéder aux documents fournis dans un format de rechange, veuillez visiter la page d'aide.