Gouvernement du Canada

Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada

www.international.gc.ca

Nicaragua

Table des matières

Projets de développement international au Nicaragua

Projets de développement international au Nicaragua

Décaissements de l'ACDI au Nicaragua : 2011-2012

Décaissements de l'ACDI au Nicaragua 2011-2012
Montant en M$
Assistance au développement à long terme
18,76
0,47
Total 19,23
Sources
Portrait d'une Nicaraguayenne aux côtés d'une radio. © ACDI-CIDA/Peter Bennett

Aperçu

Le Nicaragua est le second pays le plus pauvre des Amériques, après Haïti. Presque un Nicaraguayen sur six vit avec moins de 1,25 $US par jour. En 2012, le Nicaragua occupait le 129e rang sur 187 pays selon l'indice du développement humain établi par le Programme des Nations Unies pour le développement.

La majorité des pauvres des régions rurales habitent la région centrale du pays, une vaste zone sèche où les ressources naturelles sont rares, où les terres ont été surexploitées, et où l'accès à l'eau et à l'électricité est restreint. Les petits exploitants agricoles et les ouvriers agricoles sans terre sont les plus vulnérables. Les familles vivent sur des terres peu productives. Elles dépendent de l'agriculture pour vivre et consacrent les deux tiers de leurs maigres revenus à l'achat de nourriture.

Le Nicaragua fait partie des pays d'Amérique latine où les prix des aliments ont le plus augmenté, en raison de la crise économique mondiale de 2008 et de catastrophes naturelles survenues auparavant.

L'administration des institutions publiques ainsi que la gestion de l'économie et du budget national s'améliorent constamment. Cependant, la société civile et les médias du Nicaragua remettent en question l'engagement envers le respect de la démocratie, les droits de la personne et la primauté du droit.

Le pays fait des progrès par rapport aux Objectifs du Millénaire pour le développement, particulièrement à l'égard des objectifs suivants : assurer l'éducation primaire pour tous, promouvoir l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes, et réduire la mortalité infantile. Mais le pays est confronté à des obstacles en ce qui concerne la réduction de l'extrême pauvreté et de la faim ainsi que la préservation de l'environnement. Il est aussi vulnérable aux catastrophes naturelles comme les inondations et les ouragans, qui surviennent fréquemment et qui compromettent les progrès des régions rurales pauvres en matière de développement.

Priorités

La programmation du Canada en développement international au Nicaragua est harmonisée avec le Plan national pour le développement humain du Nicaragua pour 2009-2011. Ce plan vise les buts suivants :

  • améliorer les services de santé et d'éducation et les autres services gouvernementaux
  • reconstruire les infrastructures, comme les routes, les ports et les installations énergétiques
  • stimuler le développement des entreprises au moyen de services financiers améliorés, d'une aide technique et de la création d'associations

L'objectif du programme de développement international du Canada au Nicaragua est d'aider ce pays à renforcer la croissance économique durable et la sécurité alimentaire.

Croissance économique

Le Canada appuie les efforts visant à aider le Nicaragua à augmenter les revenus des pauvres dans les régions rurales au moyen d'une productivité et d'une compétitivité accrues. Pour y parvenir, il s'efforce d'accroître l'accès à l'électricité et d'aider les autorités locales à mieux gérer les ressources de façon durable.

Exemples de résultats attendus
  • Environ 100 000 personnes de plus auront accès à l'électricité après la construction de réseaux de distribution dans 7 départements.
  • Environ 17 municipalités pourront offrir de meilleurs services liés à l'eau.

Sécurité alimentaire

Le Canada aide le Nicaragua à augmenter sa productivité agricole afin d'accroître la sécurité alimentaire des ménages dans les régions rurales. Afin de diminuer la vulnérabilité du pays aux catastrophes naturelles, il intègre dans toutes ses activités de saines pratiques de gestion agricoles permettant de stabiliser le sol et de prévenir les glissements de terrain.

Exemples de résultats attendus
  • Environ 105 000 personnes dans la région sèche du Nord amélioreront leur sécurité alimentaire grâce à de meilleures techniques de production agricole.
  • Environ 1 600 jeunes fermiers amélioreront leurs connaissances en production agricole durable et en commercialisation, ce qui contribuera à augmenter leurs revenus.

Vers une aide plus efficace

Le Nicaragua adhère à la Déclaration de Paris sur l'efficacité de l'aide (PDF, 1,55 Mo, 26 pages). Les donateurs harmonisent leurs efforts, particulièrement dans le secteur de l'éducation, où le Canada gère une contribution de 45 millions de dollars versée par les Pays-Bas. Le Canada gère aussi une contribution de 4 millions de dollars du Danemark pour la gestion des bassins versants. Le gouvernement du Nicaragua collabore de très près avec les donateurs afin d'assurer la prise en charge par le pays, la gestion axée sur les résultats et l'harmonisation des efforts des donateurs avec le Plan national de développement humain. Entre autres, la fonction publique stable et expérimentée du Nicaragua participe activement à la mise en application des principes de l'efficacité de l'aide.

Réalisations 2010-2011

Croissance économique

  • A fourni un accès à l’électricité à 200 communautés, soit environ 9 310 ménages et 55 860 personnes, qui ont maintenant la possibilité de mettre en branle des activités structurantes pour les secteurs de la petite entreprise, de l’agriculture, de l’éducation et de la santé.
  • A appuyé le développement de plans municipaux en vue de la construction de cinq systèmes agricoles de drainage, de la mise en oeuvre de 14 approches assurant l’accès à de l’eau salubre et des installations sanitaires, ainsi que de dix politiques visant à promouvoir l’égalité entre les hommes et les femmes. L’ensemble de ces initiatives permettent aux municipalités de mieux assurer la gestion des ressources naturelles et de fournir de meilleurs services aux communautés rurales.

Sécurité alimentaire

  • A fourni de la formation à 1 050 groupes de parents en matière de nutrition et de préparation de repas et créé 1 800 potagers près d’autant d’écoles, ce qui a contribué à soutenir de nombreuses familles et à nourrir plusieurs élèves à l’école.

Réalisations 2009-2010

Croissance économique

  • A fourni un accès à l'électricité à 199 villages dans 43 municipalités, soit environ 10 174 ménages et 61 000 personnes, grâce à la construction d'un réseau de distribution d'une étendue de 455 kilomètres.
  • A aidé cinq municipalités à concevoir et à mettre en œuvre des plans d'aménagement des sous-bassins hydrographiques pour gérer leurs ressources naturelles.
  • A formé 2 915 exploitants agricoles sur les nouvelles pratiques de conservation, dont le reboisement.
  • A aidé 1 503 exploitants agricoles à diversifier leurs cultures.
  • A fourni de nouvelles cuisinières améliorées à 5 105 maisons.

Sécurité alimentaire

  • A aidé le programme de cantine scolaire du ministère de l'Éducation à nourrir 995 114 enfants de 3 à 12 ans en offrant 114 447 411 rations alimentaires dans 8 195 écoles.
  • A permis d'augmenter le nombre d'écoles participant au programme de cantine scolaire de 227 % avec l'adhésion de Matagalpa, de Jinotega, de Nueva Segovia, de Madriz et de la région de l'Atlantique Nord, les cinq départements les plus vulnérables à l'insécurité alimentaire.

Note : documents fournis dans un format de rechange

Si vous ne pouvez accéder aux documents fournis dans un format de rechange, veuillez visiter la page d'aide.